KAMPFAR

Kvass

Voilà un album qui était fort attendu par à peu près n'importe quel fan de Black Metal nordique et intègre. Le passage sur un gros label pouvait faire penser que KAMPFAR a vendu son âme au diable du marchandising, mais il n'en est apparamment rien sur le fond...

...car sur la forme la chose est plus nuancée : la musique « bénéficie » d'une production à mon avis complètement à côté du style du groupe. Alors que le groupe était habitué à un son assez cru et froid, le son de cet album est quant à lui plus chaud et moderne, ce qui participe à l'aseptisation de la musique. Vraiment dommage car du coup, l'intégrité et l'atmosphère en prennent un sacré coup. Difficile après cela d'imaginer les grandes étendues froides des alums précédents. J'ai un peu la même impression (qui est évidemment loin de se limiter à ces deux groupes) de me retrouver en face de l'évolution d'un groupe comme FROZEN SHADOWS. C'est bien souvent ce qui est à craindre d'un groupe talentueux qui vient à signer sur un (plus) gros label : perte d'intérêt pour un produit bien formaté et insipide.

Mais là où se ratrappe KAMPFAR par rapport à d'autres acolytes embourbés dans la même vase stérile, c'est de continuer à nous proposer une musique de qualité. Certes, la voix a perdu de son aggressivité (et de son intégrité à cause d'un son inadapté), mais dans l'ensemble, les riffs et la qualité musicale reste bien intéressants. Si le groupe n'a jamais bénéficié de mélodies ou de morceaux phares et « tape-à-l'oreille », on continue ici de ne pas s'ennuyer ! Il en va de même pour les structures et certains riffs : la linéarité ressort un peuplus avec cette production mais la lassitude ne s'installe heureusement pas. Il reste les riffs bien caractéristiques de KAMPFAR et les structures linéaires classiques que l'on retrouve sur les précédents produits du groupe. Bref, la sauce n'a finalement pas tant changé que cela.

Reste le concept froid et païen du groupe qui en prend un coup et qui n'est de plus pas servi par un visuel à la hauteur : logo bien trop gros, pochette très sympa mais qui n'est pas suivi par le reste du visuel qui est en noir et blanc pour le livret. Celui-ci est d'ailleurs marqué par une succession de photos alignées sans véritable rendu.

On l'aura donc compris : cet opus n'apporte rien de bien intéressant au fan du groupe et encore moins aux autres. Il n'y a plus vraiment ce que les fans recherchaient chez KAMPFAR et pas encore ce que les fans de Black Metal tout court seraient à même d'apprécier. Malgré tout Kvass n'en reste pas moins un album très plaisant, qui conserve la patte du groupe...

par Baalberith, le 03/06/2012

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal recommandés

KESTREL - Weather EyeDUX - VintrasSHINING - V - HalmstadDEVILISH ERA - Under The Aegis Of The MegathropistKRIEG - TransientENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanTAAKE - Noregs VaapenM8L8TH - Nepokolebimaja VeraNATTFOG - Mustan Auringon RiittiMURMUÜRE - MurmuüreNUIT NOIRE - Lunar DeflagrationNEHËMAH - Light Of A Dead Star

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

TVANGESTE - Damnation Of RegiomontumFINNTROLL - Midnattens WidunderFINNTROLL - Jaktens TidNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsARCKANUM - KostogherLUCIFUGUM - On The Sortilage Of ChristianityFINNTROLL - NattfödENSLAVED - RuunFINNTROLL - Ur Jordens DjupKERMANIA - AhnenwerkFINSTERFORST - WeltenkraftUTLAGR - 1066 - Blood and Iron in Hastings

Partager cette chronique

Autres chroniques