INFERNAL NECROMANCY

1997-2000, 2001-2002, 2002-2006

Une fois n'est pas coutume, je vais chroniquer trois albums en une fois.

INFERNAL NECROMANCY est un groupe japonais que j'ai découvert à la sortie de leur premier album en 2008. Comme la chro de celui-ci le fait comprendre, j'en attends impatiemment une suite tant leur black oldschool à mélodies m'avait plu.

 En attendant d'être exaucé, ce sont toutes leurs sorties précédentes qui ont été rééditées en trois albums en 2011. Chacun permet de découvrir le lent processus qui a permis au groupe de devenir ce qu'il est maintenant avec des demos, des live, des splits et des séances de répétition. C'est aussi l'occasion de découvrir ou de confirmer les influences évidentes du groupe,et vous allez voir qu'elles se trouvent près de nous, en France.

 Le premier CD concerne la période 1997-2000. Ses 18 plages viennent de 3 demos, un split avec DEATHLIKE SILENCE et de deux répéts. On retrouve bien sûr à plusieurs reprises les mêmes titres, dans plusieurs versions liées aux conditions d'enregistrement. « Unnatural Death » est proposé en 4 versions, « Gate », « NxAxBx », « Monotous Junk Fuck » et« Hellgate » en 2. Ces 5 titres envahissent donc 12 plages de cette compile, les 6 restants étant 3 intros, un morceau sans titre, « Infernal Necromancy » et « Amduscias ». « Gate » et « Amduscias » ont d'ailleurs eu une vie bien longue puisqu'on les retrouve sur l'album de 2008. Alors voilà, cette façon d'enregistrer un peu tout et de sortir aussi des séances de rehearsal, ça fait penser à de bons vieux groupes underground, et surtout à BELKETRE ou VLAD TEPES qui ont eu droit eux aussi à ce genre de réédition de leurs vieux enregistrements (en bootleg par contre). Et musicalement aussi, c'est du Légions Noires tout craché, avec le son raw dégueu qui va avec. INFERNAL NECROMANCY ne mettait pas encore les mélodies en avant comme maintenant, mais balançait son venin à un rythme endiablé pour nous envoyer directement dans les couloirs de l'enfer. Quel que soit le support qu'ils aient utilisés, ils ont toujours eu ce son qui n'a progressé que très lentement.

On le retrouve bien entendu sur la deuxième compilation qui reprend la période la plus active du groupe : 2001-2002. Les Japonais proposent là deux enregistrements de répétition et un promo où apparaît plus de nuances proches du son actuel. Au final, on y retrouve encore les mêmes « Infernal Necromancy », « Unnatural Death » , « Gate », « NxAxBx », « Monotous Junk Fuck » et « Amduscias », mais aussi des nouveautés comme « Black Wolf War » (2 fois) et « Forgotten Wisdom » qui figureront ensuite sur l'album de 2008 ainsi que « Necronomicon », « Immortal Tyrant » et « Suffocated life, Bequest Body ». Le son est encore bien déglingué et la version de « Forgotten Wisdom » est particulièrement réussie, à la fois décadente et maléfique, loin de sa version plus mélodique actuelle.

La troisième compilation s'intéresse à des sorties plus récentes entre 2002 et 2006, dont la demo Forgotten Wisdom et le split avec SAMAYOI. On retrouve les récurrents « NxAxBx », « Gate », « Unnatural Death », « Necronomicon » et « Forgotten Wisdom » et un « Infernal Necromancy II » aussi saturé et dégoulinant que le reste. Mais c'est surtout le nouveau « Freezing Black Stained Universe » qui est mis en valeur avec 3 apparitions. On découvre aussi les deux « Kaiten » et « War God » qui seront sur l'album 2008. Ce sont les derniers morceaux de cette compilation, et ils nous montrent enfin le visage que prendra INFERNAL NECROMANCY sur son premier album. La production est plus claire, et les guitares sont plus audibles, les mélodies légèrement plus en avant. Cela enlève peut-être un peu de spontanéité et d'effet « coup dans la tronche », mais cela ajoute une tension efficace.

Comme tout matériel de ce genre, l'intérêt se trouve principalement dans le côté archives. Certains seront heureux de découvrir l'évolution du groupe mais aussi des titres phares passés à la trappe. INFERNAL NECROMANCY a prouvé qu'il était encore possible de faire perdurer un esprit underground totalement raw comme cela se faisait des années avant sa formation. Décidément, le Japon a sacrément été influencé par nos Légions Noires, et ce groupe se range à côté de MANIERISME, FENRISULF et ARKHA SVA.

par Sakrifiss, le 13/04/2012

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

BLOOD OF KINGU - Sun in the House of the ScorpionSHOGGOTH - Pandemia Of HatredMALEFICUM ORGIA - Maleficum OrgiaONE MASTER - Forsaking A Dead WorldAMNION - Burn The ForestIRRLYCHT - IrrlychtZERVM - Nihil Morte CertivmSUPPLICIUM - Atrae PoenaeDEATHCULT (Nor) - Cult of the DragonPAGAN HELLFIRE - The Will of NightCHADENN - ChadennDARKTHRONE - Sardonic Wrath

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

DUX - VintrasIMMORTAL - Diabolical Fullmoon MysticismDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessNEHËMAH - Light Of A Dead StarARYOS - Les Stigmates d'HécateARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusARYOS - Prophétie AcideARYOS - Maître des Dominations CérébralesNYSEIUS - De Divinatione DaemonumHÄMYS - AlkemiaSLAEGT - Beautiful and DamnedSIGH - In Somniphobia

Partager cette chronique

Autres chroniques