HORTUS ANIMAE

Waltzing Mephisto

Après un premier album en 2000 d'une facture très moyenne, les italiens reviennent en 2003 avec ce Waltzing Mephisto, véritable œuvre de qualité, aussi bien sur le fond que sur la forme...

La forme d'abord. Celle-ci présente un travail assez conséquent du quatuor. Certes le niveau technique est intéressant, mais c'est surtout dans la construction musicale que se révèle cet album. Durant les plus de trois quarts d'heure de musique qu'ils nous offrent ici, celle première ne cesse de jouer avec les rythmes et les breaks, élaborant au final des structures assez riches et variées, mais toujours très bien maîtrisées. Le clavier possède un rôle certes important (central même), mais les guitares ne sont pas à oublier, ni les percussions et les voix. De nombreux passages viennent le démontrer. Efficacement et agencées de bien belle manière, toutes les interventions des instruments (n'oublions pas le piano, le violon et la guitare sèche) s'insèrent logiquement dans la musique. Les influences Metal parfois bien présentes, ne choquent pas, ni celles par exemple plagiées sur CRADLE OF FILTH (petit clin d'œil avec le clavier au début du 8e morceau) ou sur d'autres artistes, nous en reparlerons juste après.

L'avantage aussi, c'est qu'ils ont pu allier la qualité formelle au fond. En effet, l'ensemble est plutôt inspiré, avec quelques pointes çà et là (je pense à ceux dans les 5e et 6e morceaux), et finalement pas trop de temps morts ou de longueurs. Reste un cas particulier : le 8e morceau. Pourquoi ? Parce que non content d'être une reprise, c'est en fait 3 reprises en une, avec des transitions pourtant soignées. Je ne vois pas trop l'intérêt, mais bon...

Et tout cela n'empêche absolument pas le groupe de respecter son concept gothique (version italienne plutôt qu'un gothique britannique ou français, typés différemment) et d'élaborer une ambiance bien crédible, qui suit le concept. C'est d'autant mieux que le livret, certes assez particulier, suit ce gothique « commedia-dell'arte », dans une belle homogénéisation de couleurs bleutés. Bien fait et évocateur !

Un album assez original et riche mais bien fichu, qui mérite toute votre attention, sans plonger non plus dans l'extraordinaire. On a un peu l'impression d'avoir une sorte d'ENSLAVEMENT OF BEAUTY en plus Metal et varié, avec une approche conceptuelle à la FOREST OF STARS...

par Baalberith, le 17/12/2013

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

MIST OF MISERY - Shackles of LifeSKYFOREST - UnityART NOIR - Symphonies FunèbresDIABOLICAL BREED - Compendium InfernusALGHAZANTH - The Three-Faced PilgrimALGHAZANTH - Vinum Intus ALGHAZANTH - Wreath of ThevetatVAMPIRIA - Among MortalsTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsKATAXU - Hunger Of ElementsMOONSORROW - Verisäkeet

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

ASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .YOUR SHAPELESS BEAUTY - My Swan SongYOUR SHAPELESS BEAUTY - Sycamore GroveHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent MassacreCRADLE OF FILTH - The Principle Of Evil Made FleshCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)LOVE LIES BLEEDING - S . I . N .MORGUL - The Horror GrandeurENSLAVEMENT OF BEAUTY - MegalomaniaANOREXIA NERVOSA - Redemption ProcessCRADLE OF FILTH - Dusk And Her Embrace

Partager cette chronique

Autres chroniques