HETROERTZEN

Flying Across The Misty Gardens

Groupe chilien à l'orthographe très facile, HETROERTZEN se forme en 1997, mais ce n'est qu'en 2001 que sort sa première démo, Avernal Mitic Black Poetry. Quelques mois après suit leur premier cd, Flying Across The Misty Gardens qui en reprend quelques éléments. Pour ma part, Chili ne rime pas vraiment avec Black Metal, et encore moins avec Black Metal de qualité. Mais ce groupe semble être en passe de devenir une référence assez importante sur la scène locale, voire internationale, et cet album, dont certains titres ont été composés bien tôt dans les années 90, conforte les ouï-dire plusieurs fois entendus, et par là même confirme qu'il faut désormais compter avec les scènes extra-européennes en matière de Black Metal.

Le style pratiqué ici est un "true black" froid, dépouillé de tout artifice, au son propre mais à la production défaillante. En effet, les guitares sont un peu trop en retrait, et la batterie au son très sec est trop mise en valeur. On en restera quasiment là au niveau des imperfections. Une dernière cependant, de taille : l'originalité est absente, mais encore une fois ce n'est pas dans le style que ce genre de chose doit être recherchée. Bref à réserver aux amateurs, et ceux ci seront comblés.
Le style se rapproche de groupes comme JUDAS ISCARIOT, GODLESS NORTH et toute la clique scandinave. C'est à dire qu'ici les guitares sont dans le plus pur style old school, jouant de la répétition de riffs plutôt malsains et basiques. Néanmoins, le tout est assez mélodique et varié, HETROERTZEN restant tout de même loin d'un raw Black misant tout sur l'ambiance, même si Flying Across The Misty Gardens n'en est pas dépourvu. Certains riffs sont vraiment de très grande qualité, là encore si vous aimez le premier SETHERIAL, SATYRICON, DARKTHRONE, etc... vous ne serez pas dépaysés. Le chant est peut être ce qu'il y a de moins performant, mais il est suffisamment bon et écorché pour ne pas dépareiller du reste. Quant à la batterie, elle nous gratifie d'un jeu rythmique souvent rapide mais qui est également très efficace dans le mid-tempo.

Difficile de décrire un Black Metal basique, très semblable à des milliers d'autres groupes (ne serait-ce que dans l'imagerie), mais cette réalisation a le truc en plus dans la qualité d'écriture qui différencie les albums sympathiques des albums plus intéressants. Le mieux est d'aller sur le site du groupe et d'écouter les deux excellents titres disponibles pour se faire sa propre idée, sachant que ce premier album est à mon sens supérieur au second.

Pour les amateurs de vinyl, une réédition sous ce format est sortie chez Northern Silence, avec artwork différent et surtout deux titres en plus.

par Cweorth, le 28/03/2009

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

WINTER OF APOKALYPSE - Solitary Winter NightBLODSRIT - HelvetshymnerLEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightWARLOGHE - Womb Of PestilenceMORKEKUNST - MørkekunstARMAGEDDA - Ond Spiritism - Djefvulens SkalderARMAGEDDA - Only True BelieversTORTURIUM - Misanthropic Angels Burning WindsDER STÜRMER / TOTENBURG - Si Vis Pacem, Para BellumODELEGGER - The Titan's TombFREITOD - Possessed by the Horns of TerrorDER STÜRMER - Transcendental Racial Idealism

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

ANGELSCOURGE - Seraph ImpalerRIENAUS - Saatanalle1349 - HellfireWATAIN - Casus LuciferiFÖRGJORD - UhripuuDARKTHRONE - Under a Funeral MoonGLORIOR BELLI - Sundown (The Flock That Welcomes)GORGOROTH - Under the Sign of HellOSCULUM INFAME - Axis of BloodPHLEGEIN - From the Land of DeathFALLAKR - LVCLUCIFERIAN RITES - When the Light Dies

Partager cette chronique

Autres chroniques