HAKUJA

Legacy

Formé sur les cendres de FUNERAL ELEGY par son ancien leader, HAKUJA sort en 2007 une démo auto-produite. Heureusement pour nous, cette démo, intitulée Legacy, tape dans l'œil de Noktu, qui la rééditera un an plus tard sous Apparitia Recordings, à un pressage plus en adéquation à la qualité de cet opus. Malgré cela, HAKUJA reste encore aujourd'hui dans l'ombre. Ce Legacy est pourtant bien un petit joyau de l'underground.

La musique présente sur ce Legacy se compose de riffs très influencés par la scène française, de CELESTIA aux Légions Noires, en passant par les groupes toulonnais. Un black metal mélodique aux riffs classieux, sobres et mélancoliques, mais pour autant toujours très efficaces. Les rythmiques, tantôt mid-tempo, tantôt plus rapides, sont toujours lancinantes et simples, le blast étant une constante dans la musique d'HAKUJA, à l'image d'un certain DARKTHRONE (dans la forme uniquement). Le travail au niveau des cordes est vraiment parfait : la basse et la guitare se répondent constamment ; d'un côté une guitare un peu en retrait aux riffs percutants et simples, de l'autre une basse puissante, très mélodique et plutôt complexe pour le style, qui apporte un grand plus à la musique d'HAKUJA par rapport aux autres groupes du genre.

Chaque riff semble encore plus génial et plus entêtant que le précédent, à l'image de l'énorme « Dew Of Blood » qui me hante depuis la toute première écoute. Cela dit, la qualité est constante sur tout l'album, l'excellence et la perfection étant de mise pour tous les titres de Legacy. Et si tous les riffs sont très mémorables, on ne tombe pour autant jamais dans l'ennui - même après des dizaines d'écoutes, mon attrait pour ce black metal classieux et riche en émotions n'a jamais baissé d'un poil. Le son est raw et puissant, juste ce qu'il faut pour ce type de black metal ; tous les instruments ont une place adéquate, la batterie et la basse étant beaucoup mises en avant, sans que la guitare en pâtisse. La voix est typée black depressif, mais n'en fait jamais trop, à l'image de la sobriété de la musique du groupe.

HAKUJA remporte pour moi la palme du meilleur groupe de black français joué par des Japonais. Malgré ces influences gauloises que revendique le one-man band, il a quand même une identité et un son propre, qui me font adorer ce groupe encore plus que les « originaux ». J'attends de pied ferme une suite ; il semblerait qu'un split avec CELESTIA était prévu, mais le projet a malheureusement l'air d'être tombé à l'eau... 

par Jankowitch
Le 22/09/2011

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

DARKENHOLD - Memoria SylvarumDER WEG EINER FREIHEIT - FinisterreASMUND - WillGOATMOON - Stella PolarisENISUM - Arpitanian LandsARKONA (POL) - LunarisBELENOS - KornôgBELENOS - L'ancien TempsVELDES - Ember BreatherCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysFRIGORIS - Nur ein Moment...FORTERESSE - Thèmes pour la Rébellion

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseTAAKE - Nattestid Ser Porten VidOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftOBTAINED ENSLAVEMENT - SoulblightOBSIDIAN GATE - The Nightspectral VoyageSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ARTHEMESIA - Deus-IratusDIMMU BORGIR - StormblastLUNAR AURORA - Ars MoriendiMISTELTEIN - Rape In Rapture

Partager cette chronique

Autres chroniques