GRIFFON

Wig Ah Wag

On a beau dire mais un nom de groupe, ça joue beaucoup sur nos a priori.

Voyez, avec GRIFFON et ses petites ailes sur le logo, sa typographie bien douce et arrondie, je me souviens m'être fait une image assez caricaturale de leur musique. Je m'imaginais un truc relativement gentil, mielleux, avec des voix claires par-ci, des références intello par-là (genre GLACIATION par exemple). Puis je les ai vu au hasard d'un concert et ça n'avait rien à voir, mais pas de quoi fouetter un chat non plus. Et me voilà avec leur premier EP en main, avouant que finalement... bah c'est pas si mal !

Pour faire court GRIFFON, c'est un groupe de Black mélodique porté sur l'épique et déjà bien implanté dans la scène française puisqu'on y retrouve des membres de NEPTRECUS, ISHTAR, MORTIS MUTILATI et SEPTENTRION. Alors « Black mélodique » c'est vaste je sais, disons hérité de la scène suédoise...mais avec une production un peu à l'allemande, vous savez cette production bien ronde, bien chaude, où on se sent bien, c'est exactement ça. A ce niveau on a entendu des premières sorties largement plus bancales, ce n'est rien de le dire ! Niveau structure, GRIFFON n'abuse pas des mélodies, il a une approche plus brute que la moyenne, plus carrée, les mélodies ne partent pas dans tous les sens et ne se superposent pas à outrance. Pour rester dans les comparaisons françaises ce n'est pas un déferlement comme chez WYRMS ou AORLHAC. Les structures sont simple, dans le bon sens du terme c'est-à-dire pas surchargées, avec un rythme de préférence mid-tempo, et surtout toujours un bon riff par titre (voir plus), un break judicieux ou une mélodie marquante histoire de donner une identité forte au morceau. Avec ça, forcément, on y revient avec plaisir.

La seule limite viendrait je pense des vocaux, pourtant tout à fait dans le ton, bien hargneux, mais qui pèchent à la longue par une certaine linéarité. Un aperçu de 30 secondes au hasard suffit presque à connaître la façon dont sonnera le reste et c'est un peu dommage, on apprécierait plus de nuance. Sinon ça se tient, l'objet en lui-même est aussi appréciable : un digi certes un poil léger (pas de livret) mais avec une certaine esthétique et un artwork évocateur, ni trop cliché ni pas assez. Bref, si comme moi vous partez avec des idées reçues, essayez tout de même, on ne sait jamais, c'est plus couillu que ça en a l'air.

par Blaise, le 07/04/2015

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

CELESTIA - Frigidiis Apotheosia: Abstinencia GenesiisMORTIFERA - MaledictiihEPHELES - Je Suis AutrefoisHAKUJA - LegacyMORTIFERA - IV: Sanctii tristhessHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyHARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaKATECLYSM - Demo 2007APOPTOSIS - From Fall to Winter SolsticeOV HOLLOWNESS - DiminishedGARLEBEN - HammoniaFOREST OF FOG - Nebelhymnen

D'autres albums d'ambiance Guerrière recommandés

MAQUAHUITL - Blood of Kings and Ancestral MightYAOTL MICTLAN - Dentro del Manto Gris de ChaacKAEVUM - NaturNIDEN DIV. 187 - In the Twilight of WarLORD BELIAL - Unholy CrusadeCRYSTALIUM - De Aeternitate CommandoREVENGE - Scum.Collapse.EradicationHEGEMON - Contemptus MundiFORTERESSE - Thèmes pour la RébellionNOKTURNAL MORTUM - To The Gates Of Blasphemous FireEPHEMER - Gloire immortelleFLAMEN - Supremo Die

Partager cette chronique

Autres chroniques