GOATMOON

Stella Polaris

Le retour de ChèvreLune ! Un des groupes les plus sulfureux de la scène BM actuelle… mais aussi l’un des plus porté sur le kitsch il faut l’avouer, cette nouvelle pochette le confirme. Leur côté "fuck off" sans doute. Pourtant, je pense qu’on sera nombreux à s’accorder sur le fait qu’il s’agit d’un de leurs albums les plus intéressants actuellement. Pour plusieurs raisons. 

Pour commencer, heureusement, on retrouve assez vite la patte du groupe, avec toujours ces flutiaux naïfs, ces élans épiques et ces aboiements caractéristiques. Mais cet album marque une certaine distance avec ses prédécesseurs par la qualité générale de son exécution.

La différence principale se situe à mon avis au niveau de son efficacité. Déjà, les arrangements folkloriques, en interludes ou au sein de chaque titre, sont plus subtiles qu’à l’accoutumé et posent des ambiances plus intenses, plus profondes — la superbe balade "Sonderkommando Nord" prolonge parfaitement la démarche amorcée sur Tahdon riemuvoitto — qui s’articulent de manière plus fluide qu’avant. 

Les passages purement BM sont eux d’une grande intensité, et même si GOATMOON a été plus efficace par le passé, on sent que le besoin d’en découdre est le leitmotiv de cet album. Le titre éponyme est une bonne illustration, mais aussi "Kansojen hävittäjä", présent sur le split avec DER STÜRMER, qui avait déjà montré toute ses qualités.

Finalement, avec un dosage plus subtil des passages folk et une efficacité accentuée, le degré "d’epicness" de cet album frôle la perfection. On pourrait presque se contenter de l’énumération des titres ("Warrior", "Conqueror", "Wolf Night", "Overlord") pour s’en convaincre. Ce ne sont pas juste des clichés, ils illustrent vraiment le sentiment général qui domine sur Stella Polaris. J’élargirais même le constat en disant que c’est toute la scène Finlandaise, en ce début d’année 2017, qui a décidé de se réveiller, de prendre les armes, car entre les terribles retours de WHITE DEATH, FÖRGJORD ou encore FATHERLAND, c’est difficile de ne pas être à genoux !

C’est donc un très bon retour de GOATMOON, les reproches ne sont finalement pas si nombreux (une production plus puissante peut-être ? La durée ?), et presque insignifiants par rapport à la qualité générale de l’album, que je vous conseille chaudement, cela va de soi !

par Blaise, le 10/03/2017

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Le 15/03/2017 à 07:03:20

Bon album dont le principal défaut, qui n'a pas été mentionné dans la chronique, est d'être vraiment trop court. De plus il se termine avec une chanson qui rompt un peu avec le reste en terme d'ambiance, ce qui racourci d'autant la durée de l'album. Bien que bon, Stella Polaris ne vaut pas Finish Steel Storm

Le 15/03/2017 à 11:03:10

Si je devais faire un classement, je le mettrais au-dessus de Finnish..., que je trouve trop inégal. Après Finnish... est beaucoup plus direct, et moins atmosphérique que ce petit dernier, c'est pas exactement la même approche. Donc je comprend qu'on puisse préférer le premier.



Un peu court oui, mais ça ne me choque pas tant que ça. 34 minutes, contre 39 pour Finnish, c'est pas dramatique de mon point de vue.

Le 15/03/2017 à 15:03:31

Faudra que je réessaie ce nouvel album. Vu comme tout le monde ici semble enthousiaste face à ce que la Finlande nous sort en ce début d'année, j'ai un peu l'impression de rater quelque chose. Après, j'ai écouté vite fait cet album et celui de WHITE DEATH. Mais ça ne me donne pas plus envie que ça. Mes deux références de ce début d'année restent le Gnosis de SAILLE et l'Uprising of the Fallen d'HETROERTZEN. Rien à voir avec ce qui vient de Finlande du coup.

Le 15/03/2017 à 18:03:45

Si je devais faire un classement, je le mettrais au-dessus de Finnish..., que je trouve trop inégal. Après Finnish... est beaucoup plus direct, et moins atmosphérique que ce petit dernier, c'est pas exactement la même approche. Donc je comprend qu'on puisse préférer le premier.



Un peu court oui, mais ça ne me choque pas tant que ça. 34 minutes, contre 39 pour Finnish, c'est pas dramatique de mon point de vue.


34 minutes - la dernière piste un peu out niveau ambiance (selon moi) - la chanson apparue sur le split pour ceux qui la connaissent (dont je fais partie) on avoisine les 25min de nouvelles pistes et là on se retrouve à 15min en moins par rapport à FSS.



J'ai vraiment adoré Finish Steel Storm. Je trouve que les riffs font vraiment finlandais par rapport à Stella Polaris ou à toute la disco de Goatmoon.

Le 20/03/2017 à 19:03:58

Je suis un puriste préférant "Death Before Dishonour" (mais "Finnish Steel Storm" est une tuerie). D'ailleurs le premier album n'a jamais été chroniqué sur PC, il serait peut-être temps que j'y remédie. Pour "Stella Polaris", l'album est excellent, mais il y a quelques temps faibles et reste globalement moins marquant que le WHITE DEATH.

Le 22/03/2017 à 18:03:26

Le WHITE DEATH est au-dessus oui, mais c'est tout de même très différent. Idem pour DBD qui est finalement à part dans la discographie du groupe, de plus en plus fournie maintenant.

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornCATAMENIA - Winternight TragediesCATAMENIA - Location : ColdARCKANUM - HelvítismyrkrDAWN - Slaughtersun - Crown of the TriarchyALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed Sanity

D'autres albums d'ambiance Nordique recommandés

ORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoNOCTEM CURSIS - Nocturnal FrostHAGL - IrminsulOLD WAINDS - NordraumBURZUM - BelusANGANTYR - UlykkeANGANTYR - ForvistANGANTYR - SvigSATANIC WARMASTER - FimbulwinterMORRIGAN - HeadcultMOONSORROW - V: HävitettyMOONSORROW - Kivenkantaja

Partager cette chronique

Autres chroniques