GALLOWBRAID

Ashen Eidolon

Premier EP de ce jeune groupe de l'Utah, ce serait un euphémisme que de dire que c'est une réussite ! Sans crier au génie, il faut reconnaître que GALLOWBRAID apporte une bonne touche de fraîcheur à la scène du bm mélodique qui peut parfois paraître, comme beaucoup d'autres il est vrai, un brin redondante, en tout cas un peu trop encline à tourner en rond ou/et à être pas toujours très efficace.

Qu'il est bon d'entendre DONC ce type de bm mélodique bien rythmé et addictif, à l'image du premier morceau, qui nous met dès le début dans une musique naviguant entre du OV HOLLOWNESS et du LUTOMYSL, avec la primauté accordée aux guitares ici plutôt lyriques et entraînantes. Contrairement au groupe ukrainien précédemment cité, le one-man-band états-unien ici chroniqué offre une certaine variété dans les riffs et les structures qui lui permet d'élaborer des morceaux de plus de dix minutes sans lasser l'auditeur. De bons passages à la guitare sèche et quelques passages au clavier viennent renforcer une certaine variété dans une construction musicale au finale bien aérée : le rythme change, les breaks sont intelligemment utilisés et réalisés, et nous avons même le droit à quelques ajouts de voix féminine, il est vrai ma fois dispensables, mais qui ajoute un peu de subtilité à un ensemble qui n'en manque de toute façon pas. Chaque morceau possède en effet plusieurs passages vraiment agréables et recherchés qui offre une véritable exploration musicale à l'auditeur. Les ajouts de chœurs sont intéressants et servent autant la musique que l'ambiance. Le tout baigne en tout cas dans des compos plutôt bien agréables avec quelques riffs marquants (ex : le principal du 1er morceau). On ne s'ennuie pas !

Un visuel par contre assez décevant car l'intention est bonne, mais le travail est bien insuffisant : le livret se limite à 4 pages seulement. Il rend compte donc moyennement du concept de Nature qui est par contre relativement bien mis en avant au sein de la musique.

Bref, vous l'aurez compris : du bon bm mélodique presque sans défaut, à connaître  donc sans sourciller, qui n'a à souffrir réellement que d'un seul véritable problème (ce qui explique la note) : sa longueur (à peine plus de 31 minutes)...

par Baalberith, le 20/06/2011

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Le 21/03/2012 à 16:03:40

A conseiller! Pas beaucoup de temps d'écoute, mais vraiment du bon.



La preuve: [youtube]9XVATLAuYWU[/youtube]

15 minutes de pur bonheur mélodique ! :love:

Le 21/03/2012 à 19:03:34

Mouais.

Je n'ai écouté que le titre que tu proposes en extrait, et je dois dire que cela ne m'a pas franchement emballé.

Cela ne me donne pas envie d'aller écouter le reste de l'EP...



Sinon, je ne comprends pas bien pourquoi tu reproches la durée trop brève de ce CD.

C'est un EP, et pour un EP, 31 minutes, c'est plutôt honorable !

Le 22/03/2012 à 07:03:39

Je trouve l'extrait pas mal, plus intéressant dans la deuxième partie. Un petit côté AGALLOCH par moment.

Le 22/03/2012 à 12:03:29

Je n'ai écouté que le titre que tu proposes en extrait, et je dois dire que cela ne m'a pas franchement emballé.

Cela ne me donne pas envie d'aller écouter le reste de l'EP...

Ce n'est pas étonnant, on ne s'est jamais compris musicalement. Tu restes pour moi une énigme car autant je comprends les divergences de goûts avec des gens qui ont une approche de style bien différent de moi, mais tu es comme moi assez fan d'atmo/mélodique et pourtant 90% des albums/groupes que tu adores, je les trouves au mieux correct et au pire carrément mauvais. Je n'ai jamais compris ton engouement pour des groupes comme CELESTIA par exemple.

Bref, je suppose que l'inverse doit être vrai pour toi, donc...


Sinon, je ne comprends pas bien pourquoi tu reproches la durée trop brève de ce CD.

C'est un EP, et pour un EP, 31 minutes, c'est plutôt honorable !

Heureusement que tu n'es pas chroniqueur, je t'aurais tiré les oreilles! ;)

Ce n'est pas un reproche. En fait, on a récemment décidé de mettre tous les albums sous une notation commune (/6). Du coup, dès que j'ai affaire à un EP, je trouve naturel de mettre une demi-lune de moins au moins que vis-à-vis d'un album "normal". Ca me paraît logique que faire un très bon album (par exemple) de 45 minutes est plus dur que de faire un très bon album de 25 min. Donc il n'y a pas de raison que ça ne ça se voit pas sur la note (défaut de prof je pense: on valorise aussi le contenu d'une copie plus dense à qualité de contenu équivalent). De même, j'ai tendance à gonfler légèrement un album qui proposerait un album long et bien qualitatif (ex: http://www.postchrist.com/chronicle/2001/ARKHETH-IX++I%3A+The+Quintessence+of+Algaresh.html qui fait presque 2 heures et que je passerai peut-être à 5, faut voir, en tout cas que j'ai passé à 4,5 alors que j'aurais dû mettre 4).

Voilà, c'est une question de logique conjoncturelle et ce n'est nullement un reproche structurel!

Le 30/05/2012 à 18:05:37

J'ai écouté l'EP du coup. C'est prometteur franchement. Bon, il suffit qu'il y ai de la guitare sèche pour que ça me plaise souvent. C'est metal mais pas trop, et ça suffit amplement pour l'ambiance. Et puis le rythme change souvent, donc pas le temps de s'ennuyer. Un bon début pour ce one-man-band.

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornDAWN - Slaughtersun - Crown of the TriarchyALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed SanityTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeNEGATOR - Old BlackTHE CALL - The Call

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

PAYSAGE D'HIVER - Paysage d'HiverTHE CALL - The CallODELEGGER - The Titan's TombBURZUM - Hvis Lyset Tar OssBELENOS - KornôgSENTIMEN BELTZA  - PagopeanFIRN - Edge of Another WorldNORDWIND - Nordwind / Walk to the WoodsPOTENTIAM - BálsýnKHORS - MysticismYE OLDE RELIC - The SeasonsDRUDKH - Eternal Turn of the Wheel

Partager cette chronique

Autres chroniques