FINSTERFORST

...Zum Tode Hin

Révélation de l'année 2006 pour ma part, FINSTERFORST revient ici avec un album qui reste en gros dans la même lignée que son chef-d'œuvre précédent. On ne peut que s'en réjouir. Toujours axé sur le concept Nature, cette fois-ci les Allemands ont adopté le Black Metal naturaliste dans la veine de certains comparses Finlandais tels MOONSORROW et OCTOBERFALLS...

On reprend les mêmes éléments et on recommence ? Ce n'est en fait pas totalement vrai. Oui la voix reste la même, mais un peu moins présente et surtout moins haineuse, c'est un peu dommage. L'accordéon, marque s'il en est de leur musique, est toujours bien présent, mais moins expressif, plus langoureux et plus sous-jacent dans des structures d'ailleurs moins classiques. Ce dernier point est dû en partie à la durée des morceaux, qui oscillent entre une douzaine de minutes et plus de vingt, mais c'est également dû à une volonté d'offrir plus de travail par les breaks, les passages calmes ou « enivrants ». On l'aura compris : ces musiciens ont du talent et le montrent !

Mes quelques regrets, nuances plutôt, portent sur quelques points. D'abord sur l'inspiration générale sur l'album, qui reste inférieure (d'un peu) au précédent album. N'allons pas leur jeter la pierre, il était de toute façon difficile de faire aussi bien. Enfin, c'est oublier aussi que de nombreux passages sont excellents, dans chaque morceau, à commencer par la quasi-totalité du dernier morceau (de plus de 20 minutes !) qui est d'une subtilité et d'une beauté vraiment éblouissantes. Cela devient une habitude pour FINSTERFORST de terminer en apothéose !

Le second point concerne le manque de contraste quant à l'intensité et le rythme. Le premier album nous avait habitués à des passages intenses et rapides et d'autres plus calmes voire atmosphériques, ce qui du coup ressortait bien. Cette fois-ci, l'axe principal suivi pour la construction musicale est celui de structures globalement mid-tempo ou presque, desquelles ne ressortent que quelques accélérations. C'est un peu dommage. Comme je le disais, par exemple l'accordéon reste un peu timide dans son expression, un peu moins varié dans ses interventions. Une musique plus contrastée n'aurait pas gêné la subtilité et aurait permis d'intensifier les compos et booster l'intérêt. porté par l'auditeur Rien qu'un exemple (en plus) : la fin du troisième morceau nous gratifie de quelques chœurs discrets mais pertinents, pourquoi ne pas les avoir davantage mis en avant au lieu de les noyer dans la musique ?

Allez, avouons-le, encore un chef-d'oeuvre (surtout qu'ils nous offrent ici plus de 70 minutes de musique !) : très subtil, super agréable, inspiré et remarquablement foutu! Vivement le prochain ! A mettre dans les mains de tous ceux qui aiment MOONSORROW !

par Baalberith
Le 18/04/2009

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornCATAMENIA - Winternight TragediesCATAMENIA - Location : ColdARCKANUM - HelvítismyrkrMEPHISTOPHELES - Songs Of The Desolate OnesDAWN - Slaughtersun - Crown of the Triarchy

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

BURZUM - Hvis Lyset Tar OssCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthKHORS - MysticismVALLENDUSK - Black Clouds GatheringEVILFEAST - Lost Horizons of WisdomCATAMENIA - Location : ColdNJIQAHDDA - Nji. Njiijn. Njiiijn.THROES OF DAWN - PakkasherraTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritCEREMONIAL EMBRACE - OblivionYE OLDE RELIC - The Seasons

Partager cette chronique

Autres chroniques