EMPEROR

Anthems To The Welkin At Dusk

Il est difficile de parler clairement d'un album qui a tant marqué le Black Metal et les blackists et qui fait parti des monuments de cette scène...

Comme tous les membres du groupe sauf Ihsahn étaient en prison au milieu des années 1990, l'activité du groupe était alors réduite à 0 et il fallut relancer la machine dès 1996. Ce fut chose faite en deux temps : un petit aperçu fut offert au public avec l'EP Reverence, qui proposa notamment de découvrir un morceau du prochain album et non des moindres : "The Loss and Curse of Reverence". A mon sens le meilleur morceau de l'album, du groupe et peut-être du Black Metal lui-même. En à peine plus de 6 minutes, tout est dit : la violence, la haine, la rapidité, l'intensité, l'efficacité de mélodies prenantes alliées avec une ambiance sombre à souhait et une construction musicale sans faille. Il suffit d'écouter, pardon de ressentir, et d'admirer ! Et c'est là en quelques mots le résumé de cet album d'EMPEROR qui sort (dans un deuxième temps) en 1997.

Durant les trois quarts d'heure de musique que nous offrent les quatre compères, il n'est pas donné une seconde de répit à notre affect. D'une introduction magnifique à une conclusion toute aussi prenante, la musique d'Anthems... nous fait pénétrer dans les sombres forêts norvégiennes avec une rare intensité émotive. Aucun morceau ne se ressemble et pourtant chacun se fait l'écho de l'autre, dans une richesse musicale exemplaire. Les structures musicales offrent bon nombre de breaks plus pertinents les uns que les autres et des poussées de rapidité et d'intensité impressionnantes. Que ce soient les passages plus rapides et violents ou ceux bien plus calmes (par exemple dans l'avant-dernier morceau), l'émotion est toujours la même ! Les riffs, à la fois classiques et lyriques, assèment une grande efficacité à une musique qui au final donne naissance à un nouveau style qu'ils qualifient eux-mêmes de Black Metal sophistiqué. Si nous sommes il est vrai dans la continuité de leur 1er bijou, In The Nightside Eclipse, Anthems to the Welkin at Dusk va plus loin et tape encore plus fort !

Peut-on trouver un seul défaut à cet album ? Non. Certains diront peut-être que le son est un peu trop faiblard, c'est vraiment discutable. De même, la voix d'Ihsahn n'est certes pas la meilleure du style mais correspond très bien à EMPEROR. D'autres diront avec plus de pertinence que le visuel est un peu léger : c'est vrai que si le visuel est de qualité, il souffre d'un manque de travail à l'intérieur du livret. Voilà bien la seule chose que l'on peut reprocher à ce chef-d'œuvre !

Comme on dit : la messe est dite, il suffit de s'incliner.

par Baalberith, le 12/03/2012

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal complexe recommandés

ANOREXIA NERVOSA - DrudenhausOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftOBTAINED ENSLAVEMENT - SoulblightNOKTURNAL MORTUM - To The Gates Of Blasphemous FireARTHEMESIA - Deus-IratusLIMBONIC ART - Ad Noctum - Dynasty Of DeathDEATHSPELL OMEGA - KénôseFANISK - NoontideGAUNTLET'S SWORD - TheosophyDEATHSPELL OMEGA / S.V.E.S.T. - SplitSIGH - Scenes from HellWOE - Quietly, Undramatically

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LORD BELIAL - Enter The Moonlight GateDISSECTION - The SomberlainDIAPSIQUIR - A.N.T.I.EMPEROR - In The Nightside EclipseSHINING - V - HalmstadFARSOT. - IIIIDARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyDEATHSPELL OMEGA - KénôseSIGH - Infidel ArtOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftOBTAINED ENSLAVEMENT - SoulblightBATHORY - Under the Sign of the Black Mark

Partager cette chronique

Autres chroniques