ELITE

We Own the Mountains

Connaissant ELITE depuis la sortie de Kampen en 2004 dans un registre plus ou moins True Black sans la violence souvent propre à ce type de Black, je n’avais pas été trop surpris par celle de Bifrost en 2006 plus new-school mais tout autant transcendante. J’attendais donc avec impatience la sortie d’un nouvel album mais quelle en serait la teneur ?

We Own the Mountains compte pas moins de 10 titres pour presque 50 minutes.

Sachant que ELITE est originaire des montagnes norvégiennes juste en dessous du cercle polaire, la vue du titre n’a rien de choquant. Un album consacré à leur terre avec une certaine fierté est un minimum dirais-je. De fait, We Own the Mountains est un Black typé Norvégien et “Winter Moon King” est certainement le morceau le plus mélodieux de l’album. Quand je dis mélodieux, tout est relatif et afin d’éviter tout quiproquo, il ne s’agit pas d’un Black Mélodique mais bien d’un Raw Black New School. Les vocaux typés Black sont clairs, révoltés, avec la rage au ventre et compréhensibles de surcroît, ce qui est peu fréquent en Black Metal. En prime les morceaux 1 - 4 - 5 - 6 - 8 - 9 sont chantés en Norvégien, les 2 - 3 - 7 en anglais. Le dixième n'est qu'instrumental et je reviendrai dessus ultérieurement. Les compos sont soignées pour ne pas dire millimétrées. Les tempi sont d’une transition exemplaire comme s’ils coulaient de source. On sent qu’il y a un sacré travail derrière. Je comprends parfois que certains groupes mettent 2 ans avant de sortir un album !

De plus, nos cinq gaillards sont aussi compétents les uns que les autres avec un bon point supplémentaire pour les guitaristes. Le son est parfait, ni trop propre ni pas assez et avec une belle prod pleine de richesse qui nous impose toutes les qualités du groupe. Le rythme rapide est soutenu et intense jusqu’au neuvième morceau avec des riffs courts alternant chant et pauses guitares/blasts dont un sur le sublime morceau “Fra Askens Kilde” qui sonne plus incantation orthodoxe, tout au moins épique. Le dernier morceau, “Odal” est donc un instrumental basé sur un solo de guitare sur fond de souffle montagneux pour finir par une porte claquée en guise d’au revoir. A la première écoute, je trouvais que ce morceau faisait tâche mais ce fût de courte durée. En fait il ne fait que faire redescendre la pression engendrée par le reste de l’album. Aussi une manière de faire comprendre qu’en haut des montagnes, où le calme et la nature règnent, il n’y a pas de place pour l’humanité.

Au point de vue ambiance mais cela n’engage que moi, il manque le côté haineux que j’affectionne tant. Le visuel est sympathique et simple tout en étant original, et sans aucune forme de violence. La nature est mise en avant de la cover à l’album en passant par le livret qui contient toutes les paroles.

En résumé on n’a pas le temps de s’ennuyer sur We Own the Mountains qui ne possède aucune longueur, donc aucune lassitude possible même en l’écoutant en boucle… J’en sais quelque chose car j’ai dû dépasser la vingtaine d’écoutes en trois jours. Pour les fans, l'achat doit être immédiat ainsi que pour ceux qui n'ont pas fait la transition entre Kampen et Bifrost mais attention, la voix a changé. Aussi, j’ai beau chercher des défauts à cet album, je ne discerne aucune lacune.

Vous me direz : « Mais pourquoi n’est-il pas noté 6/6 ? » Parce que mon souci de perfection fait que je me dis toujours : « On peut faire mieux ! »

Allez, ELITE, un chef d’œuvre de plus… Au boulot pour le prochain…

par HaßWeG, le 28/03/2009

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

ABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisCAVERNE - Aux Frontières du MondeNECROPOLE - OstaraASTHENIE - Oraison funèbre par le sang et la maladieRIENAUS - SaatanalleRIENAUS - AamutähdelleSENTIMEN BELTZA  - PagopeanOWL'S BLOOD - Cold Night of MeditationCAEDES CRUENTA - Skies DaimononPROPAST - Věstnik PreispodnjiDUNKELHEIT - Mors AeternaNEKROKRIST SS - Der Todesking

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

AASKEREIA - Dort, wo das alte Böse ruhtGARLEBEN - HammoniaSELVANS - LupercaliaDOWNFALL OF NUR - Umbras de BarbagiaHEIMDALLS WACHT - Westfälischer SchlachtenlärmWINTERFYLLETH - The Mercian Sphere WINTERFYLLETH - The Divination of Antiquity FINNTROLL - NattfödFINNTROLL - BlodsveptHEIMDALLS WACHT - Der Untergang der alten Welt HEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel IFOLGE DEM WIND - Inhale The Sacred Poison

Partager cette chronique

Autres chroniques