DIMMU BORGIR

Enthrone Darkness Triumphant

Enthrone Darkness Triumphant restera pour tous l'un des premiers albums vraiment « professionnels » du Black Metal et celui qui a ouvert à DIMMU BORGIR les portes de la notoriété. Réédité plusieurs fois, agrémentés de boni et objet de plusieurs versions selon les pays d'exportation, il reste sans conteste l'une des meilleures ventes de Nuclear Blast. Pour toutes ces raisons il a été, est et sera toujours le centre de propos virulents...

La raison en est fort simple : une approche musicale très metal et facile, soutenue par une bonne production, une bonne technique, un certain sens de la violence et de l'esthétisme satanique, tout cela alliée avec de bonnes compos inspirées et mélodiques accompagnées d'un clavier très présent et de guitares pourtant expressives. DIMMU BORGIR a dès cette fin de siècle et de millénaire compris les ingrédients utiles pour sortir du cercle alors encore assez fermé du Black Metal pour s'adresser au public Metal dans son ensemble. C'est là pour beaucoup un coup de pied donné dans la fourmillière mais surtout une traîtrise envers la cause Black Metal qui encore à cette époque se targuait d'être underground.

Certains en resteraient là et claqueraient la porte à cet album sans même se donner la peine d'aller plus loin. Ce serait bien dommage, car en dehors de cet aspect il est vrai assez stérile et aseptisé, qui annihile toute véritable ambiance, la musique d'Enthrone Darkness Triumphant n'en reste pas moins excellente. Tous les morceaux ou presque sont bien inspirés, bien construits et efficaces. Les breaks sont intelligents, les changements de rythme également. Certes les morceaux sont assez stéréotypés, compris entre 4 et 5 bonnes minutes, mais la maîtrise du style est presque sans failles. Ce style a d'ailleurs évolué dans le discographie du groupe : en dehors des nouveautés déjà abordées plus haut, la patte norvégienne traditionnelle est ici presque abandonnée, et il est difficile de sourscrire à un concept résolument satanique. Le boulot est là et ils savent où ils vont, n'est-ce pas le plus important ? Comme je le dis souvent : il vaut mieux un produit efficace plutôt qu'un original ennuyeux.

A aimer pour ceux qui ont un penchant pour la musique bien faite et sans concession ; dans tous les cas c'est un grand classique qu'il faut connaître ! Pour ma part, DIMMU BORGIR n'a jamais fait aussi bien et ne le fera certainement jamais !

par Baalberith
Le 19/03/2012

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal symphonique/orchestral recommandés

ESPHARES - Par delà le fleuve de la mort...WINDRIDER - To New Lands... SKYFOREST - AftermathMESARTHIM - AbsenceHORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)DIMMU BORGIR - StormblastBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleLOVE LIES BLEEDING - S . I . N .OLD MAN'S CHILD - Revelation 666 - The Curse Of DamnationMORGUL - The Horror GrandeurMOONSORROW - Jumalten aika

D'autres albums d'ambiance Indéfinissable recommandés

PENUMBRA - EmanateNAGELFAR - SrontgorrthCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornOLD MAN'S CHILD - Revelation 666 - The Curse Of DamnationDIMMU BORGIR - Spiritual Black DimensionsDIMMU BORGIR - Puritanical Euphoric MisanthropiaVESPERIAN SORROW - Regenesis CreationMEPHISTOPHELES - Songs Of The Desolate OnesABIGOR - Channeling The Quintessence Of SatanENSLAVED - Axioma Ethica OdiniALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed Sanity

Partager cette chronique

Autres chroniques