DER WEG EINER FREIHEIT

Finisterre

Quatrième album des bavarois, toujours conduit par le maître d’œuvre Nikita Kamprad accompagné de son excellent batteur. Le reste du groupe a évolué très récemment, en 2017, pour faire revenir la formation à presque cinq membres. Presque parce que comme sur le précédent opus, le chanteur des débuts n’est plus là. Sachant que Kamprad compose tout et que sa voix n’a pas à rougir, la chose n’est pas bien grave, d’autant que ce nouvel album ne déçoit pas vraiment !

D’abord, sur la forme, rien n'a vraiment changé. On a le droit, encore une fois, à ce Black mélodique et rapide, puissant, auquel on est habitué depuis maintenant quelques années. Les morceaux sont assez longs pour le style, pouvant dépasser les treize minutes, avec une structure plutôt travaillée dans lesquels les breaks (parfois longs, comme dans le deuxième morceau) et les rebondissements contrastent agréablement avec des passages très dynamiques. Quelques passages de voix claire se mêlent à la partie, alors que la violence s'installe plus confortablement dans d'autres morceaux, parfois avec quelques lourdeurs (ex : quatrième morceau). Pourtant la subtilité, voire la mélancolie, n'est pas absente.

Le rendu final est de qualité : pas de grands morceaux, mais un ensemble très cohérent et honnête, qui offre un peu plus de 45 minutes très agréables où l’inspiration est largement suffisante pour maintenir l’attention à son paroxysme. La voix accompagne bien l’ensemble, servi par une production qui fait honneur à leur musique. Bref : c’est travaillé, maîtrisé et efficace. On ne nous a pas menti sur le produit et, ma foi, alors que les déceptions sont souvent légion, DER WEG EINER FREIHEIT semble rester une valeur sûre.

En revanche, le groupe se vautre lamentablement question visuel. A l’image de la pochette sans intérêt, le livret huit pages est tout noir, sans artifice, mais également sans goût. La double page centrale présente quelques dessins griffonnés, ésotériques, encore une fois sans intérêt. Il y a certainement dans cet album un concept occulte à développer, mais le visuel est loin de pouvoir prétendre le faire. Comme le style ne prête pas vraiment à définir un concept, ce n’est pas évident d’interpréter correctement l’ambiance, mais ce qui est sûr, c’est qu’il y a indéniablement quelque chose qui se dégage de cet album.

Encore un très bon album dans l'ensemble, à la fois puissant et mélodique. Si vous avez aimé les précédents, pas besoin d’hésiter avec celui-ci !


par Baalberith, le 16/10/2017

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ARYAN ART - ...I Berem Plodovete Na Nasheto NehajstvoFINSTERFORST - ...Zum Tode HinWINDIR - 1184FOREST OF FOG - AbgründeDER WEG EINER FREIHEIT - AgonieHARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaULVEGR - ArctogaiaLES CHANTS DE NIHIL - ArmorWINDIR - ArntorENISUM - Arpitanian LandsGRIFT - ArvetGALLOWBRAID - Ashen Eidolon

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

LIMBONIC ART - Ad Noctum - Dynasty Of DeathALGHAZANTH - Wreath of ThevetatARYOS - Maître des Dominations CérébralesALGHAZANTH - Vinum Intus OCCULTUS - InthialABHOR - Ab Luna Lucenti, Ab Noctua ProtectiWOLD - FreermasonrySIGH - In SomniphobiaDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessIMMORTAL - Diabolical Fullmoon MysticismDUX - VintrasNEHËMAH - Light Of A Dead Star

Partager cette chronique

Autres chroniques