DARKENHOLD

Memoria Sylvarum

C’est toujours un plaisir de retrouver DARKENHOLD. Déjà parce que le groupe ne cesse de proposer de la qualité mais aussi parce qu’il pratique un BM "à l’ancienne", et ce nouvel album ne fait pas exception. Après la claque qu’était Castellum, j’attendais cette suite au tournant !

Avant toute chose, précisons que ce nouvel album n’en était initialement pas un. Comme l’a annoncé Aldébaran, il était au départ le début d’un projet solo, qui n’a finalement pas vu le jour. C’est donc l’étiquette DARKENHOLD qui le représente. Il faut avouer que la proximité avec la musique du groupe est telle qu’on ne perçois pas la différence, ou très peu. Comme quoi DARKENHOLD, c’est surtout Aldébaran.

Alors bien sûr, on trouvera des différences avec les albums précédents, à commencer par l’ambiance générale : plus aérée, plus éthérée. Si l’on retrouve immédiatement la patte de l’auteur, comme ces superbes mélodies envoutantes, ces plans de synthés old-school, ce phrasé caractéristique, mais aussi cette fameuse pause au milieu de l’album typique des faces A / faces B. Aldébaran nous emmène dans des contrées moins communes pour le groupe : les compositions semblent moins denses, même si plusieurs écoutes restent nécessaires pour en saisir toutes les subtilités. On se laisse rapidement surprendre par une douceur peu commune, une sérénité qui n’avait pas été autant mise en avant par le passé. Les riffs typés Heavy sont aussi plus présents qu'avant ("Sous la Voûte de Chênes", "Présence des Orbes" par exemple, sans revenir à ARTEFACT non plus), ainsi que les arpèges de manière générale. Aldébaran semble s’être fait relativement plaisir à la guitare. Tout cela participe à créer une ambiance légèrement en marge des habitudes du groupe, même si on reste en terrain connu. 

Je dois dire qu’après l’exceptionnel Castellum, je m’attendais à un nouveau sommet. Ce n’est pas le cas. Cela ne minimise pas pour autant les qualités de Memoria Sylvarum, c’est un album solide, riche, et plein de surprises, qui saura vous faire voyager loin, mais peut-être avec une force moindre que Castellum. J’ai dit peut-être… 


par Blaise
Le 29/10/2017

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornMEPHISTOPHELES - Songs Of The Desolate OnesDAWN - Slaughtersun - Crown of the TriarchyALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed SanityTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeNEGATOR - Old Black

D'autres albums d'ambiance Médiévale recommandés

SUHNOPFER - OffertoirePESTE NOIRE - La Sanie des siècles - Panégyrique de la dégénérescenceSATYRICON - Dark Medieval TimesDARKENHOLD - CastellumLUNAR AURORA - Andacht

Partager cette chronique

Autres chroniques