DARK SONORITY

Kaosrekviem

Suite à la mort de Mehimoloth, chanteur et bassiste chez KAOSRITUAL, le groupe norvégien en question fut obligé de se séparer. Toutefois, pour continuer à jouer de la musique au nom de l'Art Noir, les deux autres membres du groupe restant formèrent DARK SONORITY. Par la suite, un membre de MARE, autre groupe de cette nouvelle scène norvégienne, rejoignit DARK SONORITY. Et à partir de ce moment, le nouveau groupe de Trondheim put enregistrer un premier EP, Kaosrekviem, en 2012, en hommage, sans aucun doute, à Mehimoloth.

Avant d'entamer Kaosrekviem, j'aimerai vous présenter cette nouvelle scène norvégienne de Black Orthodoxe venant de Trondheim. Au départ, elle vient d'un collectif d'amis qui se livrèrent à l'Art Noir assez vite en formant divers groupes tels que MARE, APTORIAN DEMON ou CELESTIAL BLOODSHED. Et si je souhaite élargir cette vague de Black Orthodoxe à toute la Norvège, je pourrais rajouter l'excellent groupe DODSENGEL à la liste.

Le mini commence sur une introduction nous rappelant une marche funèbre. Comme si on assistait à un enterrement, on commence à rentrer dans un sentiment de deuil. Et, peu de temps après, on rentrera vite dans le vif du sujet. L'album démarre ainsi en douceur avec "Du Morgenstjerne, Morgenrodens sonn" et son riff de guitare dissonant. Je préfère le second titre, "Deres blod vaere over dem!", avec ce riff mélodique nous rappelant les heures les plus glorieuses de WATAIN. Cependant, "Du Morgenstjerne, Morgenrodens sonn" reste un bon titre pour commencer un opus de Black Orthodoxe. Car au lieu de rentrer directement dans des mélodies poignantes, les dissonances nous prouvent que nous écoutons avant tout du Black Orthodoxe. Certains pourront dire que ce titre n'a pas autant de mélodie que le second, que les dissonances sont inutiles. Mais justement, ce mini s'écoute sur les trois compositions présentes (en plus de la cover qui le clôture, mais j'y reviendrai).

Le visuel est le même que pour l'unique mini sortit par le groupe français SEIGNEUR VOLAND. Nous avons donc droit à une peinture romantique de Francesco Hayez montrant la mise à mort d'un groupe de personnes jetées de force dans le vide. Un sentiment de puissance se fait sentir à la vue de cette peinture, même si elle peut en déranger certains. Mais, à part avoir triché en reprenant une belle peinture du 19è siècle, le groupe n'aura pas complété plus que ça le visuel de l'album. Nous retrouvons, à l'intérieur de la pochette, les paroles des titres, écrites en blanc italique sur fond noir. Nous aurions espérés un visuel plus marqué, surtout pour un groupe de Black Orthodoxe d'aussi bonne qualité !

En musique pure, nous avons droit à des dissonances et de la mélodie, comme je l'ai déjà précisé. Mais la batterie offre des plans originaux, surtout pour du Black Orthodoxe. Sur "Deres blod vaere over dem!", l'alternance de patterns de batterie sur le deuxième riff fait évoluer ce dernier vers quelque chose d'encore plus poignant. Au niveau des vocaux, les trois musiciens se les partagent, ne serait-ce que pour les chœurs. Nous avons droit à des chœurs religieux, des chants extatiques, du chant Black Orthodoxe plutôt rauque (donc, plus classique pour de l'orthodoxe) et aussi de longs râles. Le travail vocal sur ce mini-CD est, pour moi, une franche réussite.

La plus grande réussite, sur cet EP, c'est "Hyll seier Golgata!", troisième titre et celui qui nous imprègne le plus de cette ambiance sombre et solennelle, à la limite du religieux. Les longs râles, accompagnés de blast beat lent, se poursuivent sur des chœurs religieux nous invitant à la contemplation intérieure. Alors, on médite. On contemple nos peines, nos douleurs, notre vécu et toutes nos tristesses. Rien que pour cette première partie de "Hyll seier Golgata!", ce titre est le plus intense. Mais attendez, le meilleur reste à venir ! Par après, la musique s'arrête pour reprendre sur l'un des riffs les plus solennels et majestueux que je n'ai jamais entendu dans le Black Metal. On sent, sur ce riff, que l'apocalypse est sur le point d'arriver. Le début de la fin, et la fin de cet EP.

A noter qu'à la suite des trois titres composés par DARK SONORITY, on retrouve une reprise de "Call from the Grave" de BATHORY. Elle nous montre une vision intéressante du titre en question, plus moderne, mais ce titre n'apporte pas tant que ça à Kaosrekviem. Une reprise certes bonne, mais dispensable.

Avec tout cela, je n'aurai pas beaucoup parlé de l'atmosphère de Kaosrekviem. Le visuel n'étant pas des plus complets, je n'ai fais qu'avec mon ressenti à ce niveau. Néanmoins, si vous êtes un passionné de Black Orthodoxe et que vous attendiez le retour de la scène norvégienne dans cette lignée là, penchez-vous sur cette sortie de 2012. Parmi cette nouvelle scène de Trondheim, c'est l'une de leurs meilleurs sorties à ce jour. Le flambeau du De Mysteriis Dom Sathanas a été rallumé en Norvège 18 ans plus tard par des groupes comme DARK SONORITY, mais pas seulement. Le groupe a annoncé qu'ils allaient sortir leur premier album pour l'année prochaine. Personnellement, je l'attends de pied ferme. Mais pour patienter, cet EP vaut largement le coup, malgré sa courte durée et la présence d'une reprise qui n'apporte pas grand chose.

Les prémices d'un groupe qui promet.

par Gul Le Ricanant, le 05/07/2017

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

PROPAST - Věstnik PreispodnjiGLORIOR BELLI - Sundown (The Flock That Welcomes)CAEDES CRUENTA - Skies DaimononSARGEIST - Feeding the Crawling ShadowsSUBVERTIO DEUS - Psalms of PerditionDUNKELHEIT - Mors AeternaSARKRISTA / SIELUNVIHOLLINEN - SplitSIELUNVIHOLLINEN - SyvyydestäHORNA - Sanojesi ÄärelleRITUALS OF A BLASPHEMER - Mors Inumbratus Supra SpiritusGLORIOR BELLI - Meet Us at the Southern SignINFESTUS - E x | I s t

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

HANDFUL OF HATE - You Will BleedMGLA - With Hearts Toward NoneOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftCATAMENIA - Winternight TragediesTHUS DEFILED - Wings Of The NightstormVINTERLAND - Wings Of Sorrow  - Welcome My Last ChapiterULG - WindarkWHITE DEATH - White DeathULVEGR - Where the Icecold Blood StormsDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeTOBC - What It's like to Be Undead

Partager cette chronique

Autres chroniques