DARK FUNERAL

Where Shadows Forever Reign

Nous sommes habitués à des sorties tardives et des attentes assez longues avec DARK FUNERAL, en moyenne le groupe a l’habitude de prendre 4 ans pour sortir son nouvel album. Cette fois-ci, il a fallu attendre 7 ans ou presque. La faute certainement aux quelques problèmes de line-up, à commencer par le départ du batteur (qui est finalement revenu, ce qui est très bien pour le groupe vu son niveau et le style de DARK FUNERAL) et, surtout, celui du chanteur, sur lequel on reviendra dans le corps de cette chronique. Finalement, en cette année 2016, les Suédois nous sortent un nouvel album, un peu différent…

En effet, nous avons eu l’habitude avec DARK FUNERAL d’avoir du pur Black Metal brutal, avec une forte assise mélodique. C’est pour ainsi dire leur marque de fabrique. Avec ce nouvel album, l’assise mélodique prend parfois visiblement le devant sur l’identité brutal de la musique. Ce n’est jamais le cas dans tout un morceau complet, mais en revanche dans presque chacun d’eux, on a plusieurs passages qui le prouvent.

Que les fans se rassurent, nous n’avons pas ici un nouvel album de CATAMENIA, ça reste du Black brutal mélodique, mais pas du Black mélodique brutal comme le ferait par exemple DER WEG EINER FREIHEIT. Ainsi, le rythme reste soutenu et lourd, même s’il y a de nombreux passages plus calmes.

Sur la durée générale de l’album, on peut reprocher cependant à cette musique de manquer d’intensité, même si la maîtrise générale des structures musicales reste de qualité. Malheureusement, on décèle çà et là quelques moments un peu pénibles, du moins sans grand intérêt, comme sur le début du 2e morceau, où les guitares assènent des riffs ciselés et hachés sans aucune mélodie pour les enrober. Le groupe n’est pourtant pas un habitué de cet effet.

Cela n’empêche pas les Suédois (pardon Ahriman, car il compose tout) de nous offrir de bons passages inspirés (ex : dans le 4e morceau et le dernier). Un mot pour terminer sur le nouveau chanteur. La voix est certes qualitative comparé à celle de la majorité des groupes de la scène actuelle, mais elle manque de puissance comparée à celle de Caligula. Il assure le minimum, mais on en restera pas marqué…

Ca n’échappera pas aux fans, le visuel de ce nouvel album ressemble très fortement à celui du premier album. En effet, dans les deux cas nous avons affaire au travail de Necrolord. On aime ou on n’aime pas, les traits faisant un peu fantasy il est vrai, mais dans tous les cas, c’est bien meilleur que les visuels des précédents albums, totalement aseptisés ! D’ailleurs, l’intérieur du livret 16 pages, qui ne suit pas vraiment la pochette (tons noir et blanc, décors rocailleux et forestiers), est plutôt de qualité et les posings du groupe bien faits.

Bref, un bon boulot finalement, surtout pour du DARK FUNERAL. De même pour l’ambiance : elle reste plus que correcte pour le style, mieux que les albums précédents à mon sens. Le côté sombre et noir est bien rendu dans l’ensemble des 45 minutes de l’album.

Un bon album, sans nul doute, vraiment bon même pour certains, mais il lui manque un peu de rendu et de puissance pour concurrencer sérieusement les précédentes réalisations de ces 15 dernières années…

par Baalberith, le 21/09/2016

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

AMNION - Cryptic WanderingsCRYSTALIUM - De Aeternitate CommandoTSJUDER - Legion HelveteNIDEN DIV. 187 - In the Twilight of WarSATYRICON - The Age of NeroLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer MARDUK - WarschauVALKYRJA - The Invocation of DemiseHOLDAAR - Year 120-thANTAEUS / AOSOTH - Wrath Of The EvangelikumAIGRO MUCIFELAM - Lost Sounds Depraved1349 - Hellfire

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

TAAKE - ...DoedskvadBEHEMOTH - ...From the Pagan VastlandsCATAPLEXY - ...Lunar Eclipse, Chaos To The Ruin...DARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyDIAPSIQUIR - A.N.T.I.RIENAUS - AamutähdelleMESARTHIM - AbsenceMONARQUE - Ad NauseamDER WEG EINER FREIHEIT - AgonieGRAUPEL - Am Pranger...MOURNING FOREST / SAD - And Nothing Shalt RemainEMPEROR - Anthems To The Welkin At Dusk

Partager cette chronique

Autres chroniques