CRYPTIC FOREST

Ystyr

CRYPTIC FOREST, c'est le projet de FINSTERFORST. Alors, avec le dernier album très moyen des Allemands, on était en droit de craindre que CRYPTIC FOREST prenne la même voie. C'est hélas bien ce qui s'est produit, non sur le plan musical, car les deux groupes avaient jusqu'alors un gros air de ressemblance, mais sur l'évolution qualitative. En effet, là où FINSTERFORST a échoué, CRYPTIC FOREST, après avoir fait un excellent ep, s'est révélé...encore pire !

Un changement de line-up déjà : FINSTERFORST s'était séparé de leur très bon chanteur pour en prendre un de bien piètre qualité. C'est exactement ce qui s'est passé avec CRYPTIC FOREST. Le claviériste de FINSTERFORST ne fait plus non plus partie de la bande, le travail aux claviers est de toute façon sans grand intérêt, sauf à de rares moments. Le résultat ? Une musique insipide, qui sur la forme assure le minimum, mais qui sur le fond n'apporte que désillusion. Très classique tant dans les riffs où les influences Metal traditionnel apparaissent régulièrement (il suffit d'écouter le 4e morceau pour s'en convaincre), que dans la structure musicale, accompagnée d'une voix bien trop grave et sans relief (qui reste peut-être le pire défaut de l'album), le combo allemand s'enferme dans un style suranné qui à aucun moment ne présente de riffs ou de mélodies crédibles. On se met à penser que certains passages vont donner lieu à des développements plus plaisants, voire de qualité, mais cela retombe très rapidement et rien ne vient.

Voilà donc du Black pas vraiment très mélodique, mais pas atmosphérique, pas trop Metal, mais certainement pas très Black non plus, bref qui touche à la fois à tout et à rien, et sans talent. Après, les structures sont peaufinées, le rythme est soutenu sans être très rapide et le jeu technique est tout à fait convainquant. Mais finalement, le temps passe, les minutes se ressemblent et on perd le fil de la musique. Pire, on se retrouve à vouloir zapper pour aller au prochain morceau avant même la moitié de l'album. Difficile alors d'aller jusqu'au bout des presque 48 minutes que nous offre ici le groupe.

Côté ambiance, rien à se mettre sous la dent : c'est creux et stérile, sauf à de rares moments.

Un album cliché bien difficile à digérer : sans efficacité, sans mélodie, sans inspiration...sans intérêt. C'est assez bien fichu sur la forme, mais est-ce seulement suffisant ?

par Baalberith, le 23/10/2013

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornDAWN - Slaughtersun - Crown of the TriarchyALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed SanityTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeNEGATOR - Old BlackSILENCER - Death - Pierce Me

D'autres albums d'ambiance Indéfinissable recommandés

THE RUINS OF BEVERAST - Unlock The ShrineJANVS - VegaABIGOR - Channeling The Quintessence Of SatanSPITE EXTREME WING - Non Dvcor, DvcoNUIT NOIRE - Lunar DeflagrationNUIT NOIRE - The Gigantic HideoutKESTREL - Weather EyeCIRRHUS - CirrhusNUIT NOIRE - Infantile EspiegleryPESTE NOIRE - L'ordure à l'état purTHE RUINS OF BEVERAST - Foulest Semen Of A Sheltered EliteNUIT NOIRE - Fantomatic Plenitude

Partager cette chronique

Autres chroniques