CRIONICS

Armageddon's Evolution

Nous ne sommes pas passés loin du chef d'oeuvre me direz-vous ! Un peu exagéré peut-être, mais il faut reconnaître que derrière cet opus à mi-chemin entre un Anthems to the Welkin at Dusk d’EMPEROR et un BEHEMOTH nouvelle période, c’est-à-dire une sorte de Black/Death Metal sophistiqué si vous me passez l’expression, on décèle un certain talent. Cependant à vouloir empiéter sur les plates-bandes des deux groupes, CRIONICS éparpille certainement les graines de son talent sur un sol qui arrive certes à germer, mais qui n’offre pas de plantes bien impressionnantes…

Musicalement, donc, il s’agit d’un Black/Death plutôt bourrin, rapide, mais avec de fortes concessions faites aux claviers, très présents, dans un style à la EMPEROR. Vous rajoutez à cela des structures musicales (aux claviers comme aux guitares) également influencées par les Maîtres norvégiens, alliées à des riffs encore « impériaux » ou typiquement Death/Black à la BEHEMOTH,et vous aurez une idée de ce à quoi peut ressembler la musique de CRIONICS. En d’autres termes, il s’agit d’un Anthems to the Welkin at Dusk marqué par un côté un peu Death et une voix également plus caverneuse. La technique est donc de bon niveau, mais manque encore de perfectionnisme : on sent les défauts dans la cuirasse et la reprise bien ratée d’un des meilleurs morceaux de tous les temps, « The loss and curse of reverence » d’EMPEROR, montre à quel point l’exercice était difficile, surtout pour un groupe qui ne possède pas encore le niveau suffisant pour égaler leurs Maîtres sur la forme musicale.

On parle d’Anthems to the Welkin at Dusk, et il est vrai qu’à l’écoute des premiers morceaux, l'auditeur est tout de suite frappé par la ressemblance, à tel point que l’on peut s’interroger sur la pertinence d’un album si peu original, disons si peu personnel. Et là réside le principal défaut de cet opus : on a souvent l’impression de n’entendre qu’une pâle copie du superbe album norvégien de 1997, avec à peine quelques touches Death pour nuancer le tout, ce qui est hélas un peu trop juste.
Niveau intérêt des compositions, le rendu n’est pas superbe mais pourtant présent. Disons que ce qui peut faire percuter l’auditeur dans les premiers morceaux, a tôt fait de devenir, dès le 3e ou 4e morceau, assez lassant et risque d'entraîner une perte d'attention, une lassitude de l'auditeur. Ceci n'est pas un très bon point...

On pourra dire la même chose de l’ambiance qui n’est pas très présente et qui souffre de l’aspect un peu trop Death des riffs, qui, sur ce point précis, n'est pas contrecarré par la présence des nappes de synthé. Même les quelques breaks au synthé, éparpillés tout au long de l’album, ne sont pas suffisants pour installer une atmosphère sombre vraiment crédible. Le visuel non plus n’est pas terrible ; il n'est certes pas franchement mauvais mais reste trop pauvre pour réellement attirer l'attention de l'auditeur. Le concept n’est également pas assez bien défini, oscillant entre le sombre et l’anti-chrétien sans oublier un soupçon de guerrier/épique…

Bref, voilà un album qui ne possède aucune personnalité mais qui, malgré tout ce que ma chronique pourrait en faire penser, détient un potentiel évident. Il ne reste plus pour eux qu’à trouver leur voie pour devenir un groupe limite indispensable !

par Baalberith, le 28/03/2009

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Death Metal recommandés

BORGIA - Promo MMVIISEELENTOD - The Ageless DynastyCRADLE OF FILTH - The Principle Of Evil Made FleshTERRODROWN - Colonize And RegulateABIGOR - Channeling The Quintessence Of SatanTHULCANDRA - Under a Frozen SunLORD BELIAL - Enter The Moonlight GateLORD BELIAL - Unholy CrusadeVINTERLAND - Wings Of Sorrow  - Welcome My Last ChapiterDISSECTION - The SomberlainDISSECTION - Storm of the Light's BaneEVOHE - Tellus Mater

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

OSCULUM INFAME - Dor-Nu-FauglithMOTHER DARKNESS - One Hundred Years of EmptinessAUSTERE / ISOLATION - BleakBATHORY - BathoryENTHRONED - Prophecies of Pagan FireTWILIGHT (USA) - Monument to Time EndSETHERIAL - NordDRAKHIAN - High Zephyr PointDUNKELHEIT - Mors AeternaHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignSIELUNVIHOLLINEN - Syvyydestä

Partager cette chronique

Autres chroniques