CORPUS DIAVOLIS / TOTAL SATAN

Corpus Diavolis / Total Satan

 Voici un split contenant 9 morceaux composés par deux groupes du sud de la France. Le premier est déjà connu pour son premier album sorti un an auparavant : CORPUS DIAVOLIS. L’autre vient tout juste d’être créé et dévoile donc ses intentions avec 5 morceaux à l’image du nom du groupe : TOTAL SATAN.
 Hormis leur proximité, ces deux formations partagent le même goût pour un black cru et direct. Cependant, elles le manifestent avec des nuances différentes.
 CORPUS DIAVOLIS revient donc avec 4 morceaux au visage intéressant. Bien entendu, il s’agit toujours d'un black occulte et dédié à un satanisme anti-chrétien de base. C’est sans fioriture, blasphématoire au possible, et cela rappelle musicalement l’impression de cacophonie de vieux MARDUK. On pourrait même parler de FUNERAL MIST grâce à quelques apports comme les effets à la 2ème minute de « Znakat Na Zvyara », l’orgue et les chœurs sur « Vechen Mrak » ou encore le sample au début de « La Vierge Hallucinée ». Ce dernier contient d’ailleurs un final accompagné de déclarations en français. Mais alors que d’habitude j’aime l’utilisation de cette langue, ce n’est pas très bien intégré ici. La voix râcle un peu trop. Bon, on s’y fait cependant et le titre n'en est pas gâché pour autant. De toute façon les 19 minutes proposées suent la sincérité par tous leurs pores. Elles sont contagieuses et c’est difficile de ne pas sortir le lance-flammes après le passage de CORPUS DIAVOLIS ! Il manque juste un peu de charisme dans les compositions pour qu'on en garde une meilleure impression.
 TOTAL SATAN ne fait pas non plus dans la dentelle. Comme le nom du groupe et ceux des 5 titres le laissent deviner, nous avons là des hymnes au Malin (« La Mort », « Le Diable », « Apocalypse »…). Ceux-ci savent frapper fort et méchamment, mais ils ne le font pas non-stop. Les guitares crachent des riffs cohérents et puissants qui laissent une bonne place au grove. On reste bien dans du vilain black baveux, mais l’effort dans les variations de rythme est à signaler. On reprochera que les vocaux ne profitent pas de cette ouverture. Ils restent un peu trop froids et monotones par rapport au reste. Par contre, le titre « Hymne à l’Enfer » est excellent, le meilleur de la galette sûrement. Il montre que le groupe a déjà atteint un niveau suffisant de maturité avec des ambiances où la hargne côtoie la mélodie acerbe. Les autres titres sont un cran en-dessous car un peu trop primaires et manquant de personnalité.
 Ce split est donc bien honnête, proposant un black possédé et habité par des forces démoniaques. L’originalité pêche un peu mais on passe un bon moment au sein de l’enfer.

par Sakrifiss, le 22/12/2011

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

MARDUK - WarschauMARDUK - WormwoodMARDUK - FrontschweinDARK FUNERAL - Vobiscum SathanasDARK FUNERAL - Diabolis InteriumDARK FUNERAL - Angelus Exuro Pro EternusDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignSATYRICON - The Age of NeroSETHERIAL - NordENSLAVED - BlodhemnHANDFUL OF HATE - You Will BleedTSJUDER - Desert Northern Hell

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

ANGELSCOURGE - Seraph ImpalerRIENAUS - Saatanalle1349 - HellfireWATAIN - Casus LuciferiFÖRGJORD - UhripuuDARKTHRONE - Under a Funeral MoonGLORIOR BELLI - Sundown (The Flock That Welcomes)GORGOROTH - Under the Sign of HellOSCULUM INFAME - Axis of BloodPHLEGEIN - From the Land of DeathFALLAKR - LVCLUCIFERIAN RITES - When the Light Dies

Partager cette chronique

Autres chroniques