CHROME WAVES

Chrome Waves

CHROME WAVES est un tout nouveau groupe états-unien, de l'Illinois plus précisément, emmené notamment par Jeff Wilson (qui a joué dans NACHTMYSTIUM et joue dans KRIEG). Les deux autres compères ont également officié dans plusieurs groupes (ex : TWILIGHT). Donc, même si cet ep éponyme de presque 29 minutes est leur premier essai dans ce style précis de Black Metal, ce ne sont pas des « petits nouveaux ».

Chrome Waves est de ces albums de Black Metal subtiles et raffinés qui touchent juste et qui ne font regretter que leur dure trop courte. Au sein d'une musique à la fois mélodique et atmosphérique, transportée par une voix bien Black clairement mise en avant (qui est atout non négligeable pour leur style, même si elle manque un peu de « criant », donc de distro) et qui manie les échos en fin et en début de chant (comme le faisait GRAVEWORM à la belle époque), le trio états-unien nous conduit facilement sur les vagues d'une musique agréable et inspirée. Les riffs sont bien enchevêtrés dans les structures atmosphériques, sans être nullement noyés (la deuxième partie du dernier morceau le prouve aisément), et deux instrumentales (en introduction et au 4e morceau) viennent agréablement nuancer la construction musicale. Celle-ci offre aussi quelques rares pointes de vitesse intéressantes (ex : à la fin du 5e morceau), bien que pas assez nombreuses. Quelques légers passages électroniques viennent s'incruster, dans les nappes de claviers, comme à la fin du 2e morceau, sans que cela ne puisse rebuter le plus allergique des auditeurs. Enfin, le rendu des compositions est de bonne qualité, avec un sommet pour le 3e morceau à mon avis.

Coté ambiance, le concept est assez indéfinissable, mais on ressent quelque chose de psychologique, comme une introspection de l'esprit humain. En tout cas, elle touche juste, donc c'est le principal. Encore une fois par contre, la musique et l'ambiance ne sont pas suivies par un visuel de qualité. Ici, c'est un digipack sans livret qui nous est imposé, tout de blanc vêtu. Bien dommage, mais disons que ça se justifie davantage sur un ep qu'un album complet.

Efficace et inspiré, il serait bien dommage de passer à côté de ce premier essai. Vivement l'album ! En espérant qu'ils accentueront la puissance, la rapidité, tout comme les breaks subtiles (ex: la guitare sèche en fin d'album).

par Baalberith, le 03/11/2012

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

SUMMONING - Oath BoundEMPEROR - In The Nightside EclipseBURZUM - Hvis Lyset Tar OssSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameDRAPSNATT - Hymner Till UndergångenSUMMONING - Old Mornings DawnLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceWOODS OF DESOLATION - Torn Beyond ReasonBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta I: Fathers of the Icy AgeSATYRICON - The ShadowthroneHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent Massacre

D'autres albums d'ambiance Psychologique recommandés

ANTAEUS / AOSOTH - Wrath Of The EvangelikumANTAEUS - Cut Your Flesh And Worship SatanWÜRM - Demo '04LEVIATHAN (USA) - The Tenth Sublevel Of SuicideLURKER OF CHALICE - Lurker Of ChaliceSHOGGOTH - Pandemia Of HatredANTI - The Insignificance Of LifeAMNION - The Return Of Total DesolationWOLOK - Servum PecusGRIS - Il Etait Une Forêt...SARKOM - Aggravation Of MindLUTOMYSL - De Profundis

Partager cette chronique

Autres chroniques