CATAMENIA

Winternight Tragedies

Sixième album des Maîtres de l’école finlandaise de Black Metal : intense et mélodique, CATAMENIA revient sur le devant de la scène avec une musique égale à elle-même, mais pourtant avec quelques petits changements. Je rassure de suite les fans : rien qui ne serait les bousculer !

Il y a des groupes qui changent à chaque album, d’autres jamais et d’autres encore, peu, voire très peu. CATAMENIA est dans la dernière catégorie. En effet, leur style est toujours bien limpide avec des riffs efficaces, une technique affirmée, notamment avec des guitares bien mélodiques (toujours ce beau jeu de guitares qui se lancent à tour de rôle la mélodie, marque s’il en est, du groupe), un rythme soutenu, des nappes de claviers en fond pour faire ressortir la mélodie des guitares et une voix bien haineuse et black. Le tout soutenu par une production quasi impeccable. On remarquera juste, non pas quelques nouveautés, mais plutôt quelques éléments mis plus en avant depuis la naissance de leur 2e phase (après Eternal Winter Prophecies) : des chœurs (d’ailleurs fort bien placés et bien fichus, ils sont pour beaucoup dans la qualité des compositions, on le constate par exemple sur le 2e morceau), un côté « un peu plus » heavy (avec quelques soli également bien faits car peu ennuyants et assez courts). Notons aussi un rythme et un style quand même un peu plus violent que leur précédent album (qui était leur plus violent jusqu’alors). Côté compositions, l’inspiration est inférieure aux deux derniers albums, car aucun morceau n’est vraiment très percutant, mais l’ensemble est rondement mené et on ne serait s’ennuyer, au contraire ! A noter la présence d’une reprise d’un morceau récent de SATYRICON : aucun intérêt (là aussi une nouveauté : c’est la première fois que l’on retrouve une reprise sur un album de CATAMENIA, espérons que ce n’est pas là le début d’une mauvaise habitude) !

Alors comme à l'acoutumée, il est difficile de ressentir quelque chose avec cet album, même si les chœurs bien placés permettent une certaine crédibilité de leur concept. Un concept qui a un tout petit peu changé aussi : toujours le loup sur la pochette, c’est leur marque, on l’avait compris, mais pour la première fois le visuel n’est plus basé sur le jeu de couleur bleu-blanc en dégradé, mais sur un côté plus sombre et obscure. Si la pochette est simple mais efficace, le livret reste tès rapidement rempli, c'est dommage.

Un album pour tous les fans de CATAMENIA, comme on l’attendait, avec juste un peu moins de rendu au niveau des compos. Un très bon opus pour les initiés donc : les fans peuvent l’acheter les yeux fermés !

par Baalberith
Le 18/05/2012

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ANGMAR - Zurück in die Unterwelt FRIGORIS - WindASMUND - WillFINSTERFORST - Wiege der FinsternisTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeGRAVEWORM - When Daylight's GoneFINSTERFORST - WeltenkraftORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoGOATMOON - VarjotVALLENDUSK - VallenduskELDRIG - UrlagarneDER WEG EINER FREIHEIT - Unstille

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

HANDFUL OF HATE - You Will BleedMGLA - With Hearts Toward NoneOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftTHUS DEFILED - Wings Of The NightstormVINTERLAND - Wings Of Sorrow  - Welcome My Last ChapiterULG - WindarkWHITE DEATH - White DeathULVEGR - Where the Icecold Blood StormsDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeTOBC - What It's like to Be UndeadMARDUK - Warschau

Partager cette chronique

Autres chroniques