CANIS DIRUS

A Somber Wind from a Distant Shore

CANIS DIRUS est, à l'heure où j'écris cette chronique (2012), l'unique œuvre d'un groupe tout droit venu du Minnesota. Un seul album oui, mais des influences bien trempées...

Car à l'écoute de A Somber Wind from a Distant Shore, les grands classiques de STERBEND, LUROR, VEIL ou dans un certain sens MORTUALIA, viennent de suite à l'esprit. Voilà un Black Metal bien atmosphérique, crédité d'une voix déchirante mise en avant et d'un rythme mid-tempo omniprésent. Les structures s'étendent, déroulant des morceaux d'au moins 9 minutes, encadrés par une introduction et une conclusion instrumentales. Les guitares sont malgré tout bien présentes, accompagnant les claviers de belle manière, distillant çà et là quelques arpèges intéressants, et au final riffant agréablement. Aucune lourdeur, aucune longueur, les cours sont bien appris ! De plus, dans l'ensemble, la musique de ce premier (j'espère !) album est inspirée, pour peu que l'on soit sensible à ce genre de Black Metal bien sûr. Les mélodies s'installent confortablement au sein d'une construction musicale simple mais adaptée.

Tout droit venu de terres nordiques presque canadiennes, disposant d'un nom de groupe qui désigne un ancien canidé proche du loup (aujourd'hui disparu), CANIS DIRUS a tout réuni pour suggérer un concept tout entier dédié à la Nature. D'ailleurs, le visuel est on ne peut plus évocateur : l'ensemble est baigné dans des tons marron-jaunes, clairs, exhibant les beaux atours de brumes s'emmêlant dans des sapins. Une belle réussite visuelle donc, s'il n'y avait pas ce livret 4 pages comme seule chose à se mettre sous la dent. Tout est réuni, donc, mais si le concept est celui de la Nature, l'ambiance dégagée ici exploite davantage les clichés d'un album de bm dépressif classique. Difficile de ressentir les images des forêts embrumées lorsque ce sont au contraire celles de vieux tunnels sombres et glauques qui nous emprisonnent ! En tout cas, on ne pourra pas leur reprocher d'offrir un album stérile d'émotion, au contraire, et les quelques breaks d'ambiance sont là pour le confirmer.

Les fans du genre seront en terrain conquis, c'est déjà ça.

par Baalberith, le 06/06/2012

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

SUMMONING - Oath BoundEMPEROR - In The Nightside EclipseBURZUM - Hvis Lyset Tar OssSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameDRAPSNATT - Hymner Till UndergångenSUMMONING - Old Mornings DawnLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceWOODS OF DESOLATION - Torn Beyond ReasonBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta I: Fathers of the Icy AgeSATYRICON - The ShadowthroneHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent Massacre

D'autres albums d'ambiance Dépressive/Suicidaire recommandés

THY LIGHT - Suici.De.pressionGRIEFLOSS - RuinerLIFELOVER - PulverLYRINX - Nihilistic PurityLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceDODSFERD - Spitting with Hatred, The Insignificance of LifeSTERBEND - Dwelling LifelessNYKTALGIA - NyktalgiaNYKTALGIA - PeisithanatosBE PERSECUTED - End LeavingSILENCER - Death - Pierce MeBETHLEHEM - Bethlehem

Partager cette chronique

Autres chroniques