ASMUND

Will

Je ne chronique pas de "NSBM" en général, trouvant que sous cette appellation se rangent souvent des groupes qui portent une attention très légère au rendu musical et au son (souvent beaucoup trop raw pour moi). Alors quand je tombe sur des albums qui valent le coup, autant ne pas s’en priver. Après, l’appellation "NSBM" (qui en soi, il est vrai, ne veut pas dire grand chose) est peut-être aussi exagéré d’un point de vue thématique, tant il est difficile de trouver des éléments vraiment probants, ni dans l’imagerie (le traditionnel soldat torse-nu assez commun de ce genre de groupes est à peu près le seul élément tangible, et encore), ni dans les paroles (je ne parle pas russe, mais la traduction des titres ne laisse rien transparaître), ni dans le titre de l’album, adoptant un principe très schopenhauerien / nietzschéen. Après, pour dire vrai : on s’en fiche un peu…

ASMUND, c’est un projet solo russe bénéficiant d’une production et d’une réalisation technique tout à fait honorables, dans un style plutôt mélodique, avec quelques touches intelligentes de clavier. Le style est classique dans son organisation et dans sa présentation générale, avec une ligne directrice claire et une efficacité établie. La construction musicale est peu variée, mais dispose de plusieurs breaks, bien placés presque à chaque fois, qui permettent d’entretenir le rendu sur plus de 5 minutes sans aucun souci. Il en ressort un Black assez facile d’accès et finalement moins Metal qu’on aurait pu le craindre - à part quelques rares passages un peu dommageables (ex : fin du 5e morceau) - bien rythmé et agréable où l’on ne s’ennuie pas. La voix est haineuse et cinglante, accompagnant tout à fait bien la musique développée sur un peu plus de 48 minutes. Peu de temps mort, l’attention de l’auditeur est maintenue sans effort tout au long de l’œuvre, jusqu’à ce que la fin arrive sans que l’on s’y attende.

La pochette est très jolie et l’ensemble du livret 12 pages reste dans la même approche : une représentation étoilée et sombre, avec quelques passages ajoutés en fond de page tout à la fin. C’est homogène, bien réalisé. Simple, mais efficace. Le concept est visiblement nationaliste, avec des "Slava !" par-ci et par-là, mais n’a rien de parfaitement explicite à l’écoute. La réalisation mélodique de l’album n’offre finalement pas beaucoup de points d’appui pour un développement thématique.

Un bon album, à la fois énergique et mélodique, efficace, qui touche juste !

par Baalberith
Le 11/04/2017

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

DARKENHOLD - Memoria SylvarumDER WEG EINER FREIHEIT - FinisterreGOATMOON - Stella PolarisENISUM - Arpitanian LandsARKONA (POL) - LunarisBELENOS - KornôgBELENOS - L'ancien TempsVELDES - Ember BreatherCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysFRIGORIS - Nur ein Moment...FORTERESSE - Thèmes pour la RébellionVINDLAND - Hanter savet

D'autres albums d'ambiance Nationaliste recommandés

AUTARCIE / BAISE MA HACHE - Ultra-RuralARSAIDH - RootsNAKKIGA - BelebeltzetaASKIVAL - EternityAUTARCIE - Retour en crasseFORTERESSE - Crépuscule d'Octobre

Partager cette chronique

Autres chroniques