ARYOS / REGNANT AND THRALL

A Célébration to Lilith von Sirius

Quatre ans après Maître des Dominations Cérébrales, cinq après Sex Polizei, deux des formations les plus délicieusement déviantes de l'Hexagone unissent leurs forces pour un hommage à la poétesse thélémite Lilith von Sirius, partie trop tôt, dont on avait déjà pu admirer quelques photos dans le livret du premier album d'ARYOS, perpétuant ainsi une singulière tradition.

S'ouvrant sur des gémissements féminins spectraux évoluant en un chant mystique, la nuit piquée d'étoiles s'annonce pâlie par de pantagruéliques plaisirs qui dureront jusqu'à l'aube caressante. Une voix d'outre-tombe vient comme aux portes du sommeil ponctuer cette ouverture gothique qui instaure à merveille l'atmosphère orgiaque et célébratoire de cette collaboration de deux entités aux obsessions communes.

Après ce long mais gratifiant prologue, REGNANT AND THRALL nous abreuve de son venin douceureux sous la forme d'un Black Metal décadent mais racé qui n'est pas sans éveiller des souvenirs émus des grands moments de la scène Toulonnaise, rien d'étonnant puisque c'est le Hiérophante Overlord Nasty Metatheos de BLESSED IN SIN qui est venu donner de la voix ! Monolithique composition dépassant les dix minutes, tournant astucieusement autour d'un riff-pivot dynamique, "You are the Chalice, I am the Sword" démontre le talent d'un groupe méritant d'être découvert !

C'est ensuite ARYOS qui revient à la charge avec un titre adhérant à la lettre à leur credo "Strange Metal", curieux composite de Black Metal ritualiste et sinueux, de synthétiseurs excentriques aux teintes électroniques assumées et de déclamations vénales. "From Liber 156..." alterne entre lourds passages mid-tempos et soudaines accélérations, plongeant l'auditeur dans la confusion préliminaire à l'Illumination.

Une note enfin sur le livret, bien réalisé avec sa très jolie pochette, qui propose des photos du doux objet de l'hommage ainsi que des extraits de textes de sa plume accompagnés d'une anecdote de Philippe Pissier, traducteur français officiel d'Aleister Crowley, grâce à qui d'ailleurs cette oeuvre fût possible puisque c'est lui qui a permis l'accès et le partage des archives concernant l'auteur et a traduit l'un de ses poèmes pour son adaptation.

Sans déblatérer plus longtemps sur la qualité de l'épitaphe, A Célébration to Lilith von Sirius est une excellente occasion de découvrir deux groupes français parmi les plus prometteurs si vous ne les connaissez pas déjà ; chaudement recommandé !

par W.Whateley
Le 19/05/2015

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Le 19/05/2015 à 08:05:48

[youtube]nC7TM-R_Z6k[/youtube]

Effectivement, superbe titre ! Merci pour la découverte.

Le 19/05/2015 à 11:05:10

Content que quelqu'un y trouve son bonheur. ;)

Bientôt la chronique de Sex Polizei...

Le 19/05/2015 à 12:05:51

[quote="W.Whateley"]Content que quelqu'un y trouve son bonheur. ;)

Bientôt la chronique de Sex Polizei...


Il y a des riffs inoubliables.



Je me suis toujours demandé pourquoi ce groupe n'avait pas fourni plus d'efforts...

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal avant-gardiste recommandés

ORANSSI PAZUZU - VärähtelijäORANSSI PAZUZU - ValonieluPSYCHONAUT 4 - Have a Nice TripGERM - LossARYOS - Les Stigmates d'HécateARYOS - Prophétie AcideARYOS - Maître des Dominations CérébralesSOLEFALD - The Linear ScaffoldTHE SKADEN - You Will Hope I Had DiedPENSEES NOCTURNES - GrotesqueJANVS - VegaWOLD - Freermasonry

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

DER WEG EINER FREIHEIT - FinisterreORANSSI PAZUZU - VärähtelijäHÄMYS - AlkemiaSLAEGT - Beautiful and DamnedARYOS - Les Stigmates d'HécateNYSEIUS - De Divinatione DaemonumARYOS - Prophétie AcideNEHËMAH - Light Of A Dead StarDUX - VintrasIMMORTAL - Diabolical Fullmoon MysticismDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessSIGH - In Somniphobia

Partager cette chronique

Autres chroniques