ARYAN ART

...I Berem Plodovete Na Nasheto Nehajstvo

 C’est quoi « être fan » ? Pour moi, il ne s’agit pas d’avoir toute la discographie d’un groupe ou d’en acheter les albums aveuglément. Être fan, c’est guetter une sortie avant même qu’elle soit annoncée, c’est se réécouter les albums précédents en ayant le coeur qui bat encore, sans aucune lassitude. 
Je suis, entre autres, fan de DODSFERD, ARKHA SVA et ARYAN ART. Si ces deux premiers ont une bonne renommée, ce n’est pas encore le cas de l’autre, et cela ne m’étonne pas. Ces Bulgares ne peuvent pas faire l’unanimité avec leur musique imparfaite et aux mélodies parfois grossières. Mais leur premier album de 2005 est devenu un de mes incontournables pour des qualités qui se retrouvent sur ce nouvel album, ...I V'preki Vsichko, B'lgarija Shte Preb'de, sorti en 2009 sous le format K7 et en 2010 en CD.

 La grosse qualité du groupe, c’est leur capacité à créer des morceaux furieux et poignants à la fois. La fureur est toujours symbolisée par une batterie qui ne lève jamais le pied, et les émotions sont dégagées par les mélodies à la guitare. Les ambiances rejoignent alors BRANIKALD, BILSKIRNIR, voire LUTOMYSL. Des riffs froids viennent transpercer l’auditeur et lui hurler la médiocrité du monde actuelle. Ce sont des mélodies démunies qui ne nous plongent pas dans la dépression, mais dans la contemplation tragique d’un monde râté, loin de leur vieille Bulgarie quils nous feraient presque aimer sans que nous ne la connaissions. Cette description de la déception est renforcée par des vocaux à l’intensité rare. Alors l’ensemble n’est peut-être pas esthétique, la production n’est pas puissante et la technique n’est pas au rendez-vous, mais les 39 minutes de l’album sont indispensables tant elles sont communicatives. L’absence des intermèdes folkloriques du premier album permettent en plus de garder l’essentiel, comme sur le split avec FUROR que j’avais déjà chroniqué dans ces pages.


 Il s’échappe de cette musique une sincérité émouvante à chaque titre, dans chaque cri, dans chaque son et cet album mériterait sa place au panthéon du BM. Je lui donne au moins sa place dans les indispensables de Postchrist, espérant que d’autres que moi seront touchés par leur talent.

par Sakrifiss
Le 05/08/2010

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornMEPHISTOPHELES - Songs Of The Desolate OnesDAWN - Slaughtersun - Crown of the TriarchyALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed SanityTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeNEGATOR - Old Black

D'autres albums d'ambiance NS recommandés

BILSKIRNIR - WotansvolkAD HOMINEM - Dictator - A Monument Of GloryASGEIRR - Diktat AllianzPANTHEON - Draugrs DaugWOLFNACHT - Project OrdensburgGAUNTLET'S SWORD - TheosophyDER STÜRMER / TOTENBURG - Si Vis Pacem, Para BellumARYAN ART / FUROR - SplitM8L8TH - Nepokolebimaja VeraCRIPTA OCULTA - Ecos dos Dólmens EsquecidosWSCHOD - O Dumie, Sile i OgniuNITBERG - Nagelreid

Partager cette chronique

Autres chroniques