ANGANTYR

Haevn

Nous y voilà, le nouvel album d'ANGANTYR est sorti, trois années après Sejr, le précédent opus. Il aura fallu être patient, mais le jeu en valait-il la chandelle ? Clairement, oui. Ceux qui ont apprécié les précédents albums de Ynleborgaz (seul maître à bord chez ANGANTYR) ne seront point décontenancés, au contraire. Ce Haevn s'inscrit dans la droite lignée de Sejr, on y retrouve le même son « cradingue », les longs morceaux (72 minutes de musique pour 7 titres), quasiment les mêmes structures et toujours ce goût prononcé pour les riffs mélodiques.

Le premier titre est là pour en témoigner, introduction au violon avec présentation du motif mélodique principal rapidement repris à la guitare et soutenu par un blast déchaîné. Ceux qui possèdent Sejr n'auront aucun mal à le rapprocher d'"En falden kriger", premier titre de cet album.De là à dire que ce Haevn est un doublon du précédent opus, pas vraiment. Il se différencie par des morceaux plus longs (les quatrième et dernier titres notamment), par l'adjonction de quelques chœurs épique sur ces mêmes titres et par une utilisation plus judicieuse du violon et violoncelle qui sur Sejr pouvait sembler n'avoir aucun intérêt compositionnel. Au contraire sur cet album ces deux instruments s'intègrent parfaitement aux compositions bien que leur présence reste assez clairsemée. Du reste, les compositions sont fidèles à l'approche personnelle d'ANGANTYR du black metal, à savoir un black mélodique proche des groupes scandinaves mais au style reconnaissable entre cent, très froid, un brin mélancolique.
En dernier lieu il faut souligner la bonne maîtrise instrumentale pour un one man band. A l'image d'un TORTURIUM, il est appréciable de constater au fil des albums que « l'homme orchestre » ne campe pas sur ses acquis et essaye constamment d'améliorer son jeu et sa technique dans un genre où trop souvent les musiciens privilégient l'esprit à la qualité de l'interprétation et la maîtrise. ANGANTYR parvient sans mal à concilier les deux.

Finalement ce troisième album, sans pour autant être un chef d'oeuvre, est certainement la meilleure production que nous a offert le groupe jusque là. Un album qui se laisse agréablement écouter et qui pourrait enfin permettre à ANGANTYR d'acquérir un peu plus de reconnaissance dans le milieu BM.

par Marek, le 28/03/2009

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

F41.0 - BürdeDARKENHOLD - Memoria SylvarumASMUND - WillCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysVINDLAND - Hanter savetSANCTUAIRE - Le Sang sur l'AcierWIEGEDOOD - De doden hebben het goedSLAEGT - Beautiful and DamnedORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoBAISE MA HACHE - Le Grand SuicidePAGAN BLOOD - Lords of the SeasWYRMS - Morcar Satoric - Les VI Chemins du Crépuscule

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

AFSKY - SorgULG - WindarkRUNESPELL - Unhallowed Blood OathDEADWOOD - Picturing a Sense of LossWHITE DEATH - White DeathDARK SONORITY - KaosrekviemMIST OF MISERY - Shackles of LifeAU CHAMP DES MORTS - Dans la joieEMPEROR / ENSLAVED - Emperor / Hordanes LandARKONA (POL) - LunarisURFAUST - Der Freiwillige BettlerURFAUST - Trúbadóirí Ólta an Diabhail

Partager cette chronique

Autres chroniques