ALGHAZANTH

Vinum Intus

Cet album va marquer la discographie du groupe, aucun doute là-dessus ! Pourquoi ? Parce que si ALGHAZANTH nous avait toujours habitués à un bm à la fois atmo, mélodique et sympho, jamais il n'avait été aussi loin dans l'édulcoration de son Black Metal. Ainsi, ceux qui sont réticents au bm sympho-mélodique « de base » peuvent déjà passer leur chemin ! Bref, marquer, sûrement, mais pas en bien pour certains... Pour les fans de sympho par contre, ça va sans aucun doute plaire !

En effet, la première chose qui marque l'auditeur habituel, oserais-je dire le fan, c'est le côté extrêmement « easy » de ce nouvel opus : toute violence a été retirée, ou presque, la haine et la rapidité ont été tout simplement...oubliées ! Il ne reste que la très bonne voix du chanteur. Le résultat est qu'en dehors des qualités naturelles du groupe, le produit est au final trop gentillet et prévisible, au point que l'attention pourrait s'étioler au fil des minutes, même pour des oreilles habituées au style. Pourrait, car c'est sans compter sur la qualité des compositions qui ne peut laisser indifférent ceux qui prêtent de l'importance à l'inspiration (j'ose espérer qu'ils sont encore nombreux !). Chaque morceau a quelque chose à mettre sous la dent : toujours des titres concis et efficaces avec des riffs et des mélodies reconnaissables. Alors bien sûr, parfois on sent les influences, notamment celle d'OBTAINED ENSLAVEMENT (une fois n'est pas coutume !) particulièrement flagrante sur le 6e morceau, mais c'est si beau ! De même le morceau suivant est superbe et représente la quintessence de la scène mélodique new school finlandaise. Aucun doute là-dessus ! Au sein de cette musique à la fois symphonique, mélodique et atmosphérique, les structures sont simples et classiques, avec des morceaux préformatés gravitant autour d'une ou plusieurs mélodies centrales, mais la construction musicale est de qualité. Parfaitement maîtrisée, elle bénéficie de rebondissements et de transitions très pertinents, ainsi que des variations de styles et de rythmes évidents mais très crédibles. Le clavier joue évidemment un rôle prépondérant, mais les guitares tout autant. Les quelques ajouts de violons (ex : 2e morceau) sont tout à fait judicieux mais auraient mérité d'être plus amplement utilisés au cours de l'album. Bref, du déjà-vu mais du super qualitatif, ou presque.

Un mot sur l'ambiance qui est globalement de qualité, bien qu'il soit assez difficile d'en un concept bien précis : la pochette est assez tirée par les cheveux, mais semble annoncer quelque chose qui oscille entre sombre et ésotérique. L'intérieur est bien fichu, mais un peu trop stérile et basique. Bon, le groupe n'a jamais brillé pour son visuel évocateur et soigné.

Voilà donc un album trop mou malgré un potentiel toujours très présent. Avec plus de violence et de rapidité, ç'aurait été là un des tous meilleurs albums de l'année et sans aucun doute (même si pour moi ça l'est quand même) le meilleur du groupe ! A réserver uniquement aux fans du groupe et à ceux de la scène finlandaise « new school » à la CATAMENIA (à sa grande époque).

par Baalberith, le 24/01/2011

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

MIST OF MISERY - Shackles of LifeSKYFOREST - UnityART NOIR - Symphonies FunèbresDIABOLICAL BREED - Compendium InfernusALGHAZANTH - The Three-Faced PilgrimALGHAZANTH - Wreath of ThevetatVAMPIRIA - Among MortalsTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsKATAXU - Hunger Of ElementsMOONSORROW - VerisäkeetCHTHONIC - Takasago Army

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

DER WEG EINER FREIHEIT - FinisterreORANSSI PAZUZU - VärähtelijäHÄMYS - AlkemiaABIGAIL WILLIAMS - The AccuserSLAEGT - Beautiful and DamnedARYOS - Les Stigmates d'HécateARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusNYSEIUS - De Divinatione DaemonumARYOS - Prophétie AcideNEHËMAH - Light Of A Dead StarDUX - VintrasIMMORTAL - Diabolical Fullmoon Mysticism

Partager cette chronique

Autres chroniques