SKAUR

Skaur

Au risque de me répéter, le Black Metal norvégien est aujourd'hui presque noyé chaque année dans les sorties d'un style qu'il est loin aujourd'hui de dominer. Mais lorsqu'il se réveille, c'est souvent pour faire mal ! Ce n'est (hélas) pas vraiment le cas avec SKAUR. Ce groupe presqu'inconnu à ce jour n'en est pourtant pas à son premier essai : pas moins de 12 splits et démos depuis 2003 avant de sortir (enfin !) son premier album en 2011. Que de matériel gâché tant il apparaît vraisemblable que tous ces morceaux tomberont rapidement dans l'oubli, sauf si un jour un label s'y intéresse. Et encore, ce premier album n'est distribué qu'en CD-R fait maison à 300 exemplaires ! Bref, il est grand temps qu'un label s'intéresse enfin à eux et ce ne serait qu'une questions de mois d'après mes renseignements...

Venons-en à la musique, car c'est surtout elle qui nous intéresse.

Sur la forme, SKAUR a tout de ses grands frères de TAAKE. La comparaison stylistique frappe comme un marteau dès le premier morceau, au point que l'on a presque l'impression de revenir à la Belle époque d'un Nattestid ! Le style est cru sans être sous-traité, les structures sont travaillées et servies par de nombreux breaks plutôt intelligents, accompagnées par des riffs très Black Metal et très norvégiens qui sont évidemment au cœur de la musique. Même la voix est purement taakienne, et d'ailleurs plutôt bien réussie ! Le tout est servi par un rythme varié mais globalement assez soutenu. La construction musicale n'est pas vraiment aboutie même si des efforts sont notables, on sent que les compères ont une certaine expérience du Black Metal mais qu'ils peinent à la mettre en oeuvre. En fait, seul le concept semble différer ici : à l'image de la pochette très windiresque, le groupe utilise forcément le prodigieux arsenal paysager et culturel de la Norvège pour asseoir ses ambiances ; il ne manquerait plus que l'on s'en plaigne ! L'utilisation de quelques chœurs et voix claires (ex : sur le 2e morceau), ainsi que de guitare sèche, participent également à asseoir le concept au sein de la musique, de manière pourtant peu pertinente car ceux-ci restent peu qualitatifs. De même, le visuel de l'album dans l'ensemble est assez mal fichu : trop hétérogène, mal organisé, il aurait été facile à l'image des derniers WINDIR de faire quelque chose de bien plus intègre sur ce point !

SKAUR n'a donc pas forcément une personnalité très prononcée, mais surtout, l'ensemble est confus malgré les quelques qualités présentées précédement. Cela devient au fil des morceaux assez rébarbatif et l'auditeur lambda finit par trouver face à lui un produit plus proche du bruit que de l'oeuvre musicale. Les compositions ne sont pas marquantes. Il manque des mélodies inspirées servies par des riffs plus ensorcelants comme justement le 1er album de TAAKE savait nous en délivrer. Il y a certes plusieurs moments intéressants dans cet album, mais aucun vraiment marquant. Par contre il est assez régulier au cours des seulement 41 minutes et demi de cet opus de perdre un peu le fil musical.

Un album qui au final n'a pas réussi à maîtriser son sujet. C'est dommage mais le potentiel est là donc il ne faudrait pas rater l'évolution du groupe.

A noter que le label Darker Than Black a eu la (bonne ?) idée d'éditer en CD pro cet album en 2013, avec un bonus. Il s'agit d'un digipack de plutôt belle qualité avec un livret de 16 pages, qui reste dans la veine du visuel de l'album d'origine, mais avec évidemment davantage de travail infographique.

par Baalberith
Le 21/02/2012

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

CAVERNE - Aux Frontières du MondeNECROPOLE - OstaraASTHENIE - Oraison funèbre par le sang et la maladieELITE - We Own the MountainsRIENAUS - AamutähdelleSENTIMEN BELTZA  - PagopeanOWL'S BLOOD - Cold Night of MeditationTHROMOS - DematerialisationCAEDES CRUENTA - Skies DaimononPROPAST - Věstnik PreispodnjiMOPOK - And I Walk Among the Shadows...DUNKELHEIT - Mors Aeterna

D'autres albums d'ambiance Nordique recommandés

GOATMOON - Stella PolarisENSLAVED - RIITIIRVINTERSORG - Ödemarkens SonBATHORY - Blood Fire DeathORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoSATANIC WARMASTER - FimbulwinterOLD WAINDS - NordraumNOCTEM CURSIS - Nocturnal FrostENSLAVED - FrostENSLAVED - Hordanes LandENSLAVED - Vikingligr VeldiENSLAVED - Blodhemn

Partager cette chronique

Autres chroniques