CRISTALYS

Quintessence Celtique

Les albums de Black Metal celtique deviennent, dans la lignée de BELENOS, de plus en plus courants, dans un style souvent assez stéréotypé. CRISTALYS se démarque un peu du lot en offrant quelque chose d'avantage basé sur les claviers que ses collègues païens.

Dans l’ensemble, il s’agit d’un produit assez prometteur à qui il manque la petite étincelle pour s’envoler. CRISTALYS n’officie pas dans un Black très rapide et sans concession, mais joue plutôt sur les mélodies des guitares et le synthé, offrant une musique assez simple, mid-tempo, mais parfois dotée de bons riffs (ex : morceau 3 ou 6) qui ne sont pas sans rappeler ceux du groupe français GORGON. La construction musicale est pourtant assez juste dans l’ensemble : un manque de rebondissements, quelques transitions délicates et un tout manquant tout simplement d’un peu de densité et d’homogénéité. Peut-être aurait-il fallu choisir entre quelque chose de carrément plus atmosphérique ou au contraire une musique un peu plus fouillée avec un rythme plus rapide et un travail des guitares plus dense et fouillé. Un choix s’impose je crois, et ce choix pourrait leur permettre de personnaliser leur musique et augmenter d’autant l’impact sur les auditeurs. Notons pourtant la présence, et c’est un atout rarement utilisé aujourd’hui, d’une introduction et d’une conclusion (atmosphériques).

Principe et style oblige, les textes sont intégralement en français et ce n’est évidemment pas moi qui vais critiquer ce choix. Ils suivent logiquement un concept celtique, mais avec un goût prononcé pour une certaine nostalgie limite sensuelle, voire parfois gothique sur un titre comme "Ambre". Le problème viendrait donc plutôt de la voix Black : elle mériterait d’être plus trafiquée et noyée dans la musique, moins mise en avant. L’écho se fait de plus trop sentir, c’est un peu dommage, on a parfois l’impression d’un live ! Ajoutons la présence de quelques passages de voix claires à la FORBIDDEN SITE, également trop mises en avant. Dans l’ensemble, l’inspiration vient à manquer mais est loin d’être inexistante. Il y a en effet quelques bons passages qui doivent beaucoup aux guitares, parfois aux synthés. En tout cas on ne s’ennuie pas du tout à l’écoute de cet opus !

Bref, un bon travail sur plusieurs points qui manque cependant de finition et d’efficacité et qui souffrent avant tout d’une mauvaise gestion des voix. Il n’y a donc que quelques petits problèmes à régler, qu’un peu plus de professionnalisme et d’investissement pourraient gommer facilement. CRISTALYS a au moins le mérite d’offrir quelque chose de soigné sur le plan du visuel (pour une auto-prod) et de globalement agréable. Attendons la suite…

par Baalberith
Le 28/03/2009

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ANGMAR - Zurück in die Unterwelt CATAMENIA - Winternight TragediesFRIGORIS - WindASMUND - WillFINSTERFORST - Wiege der FinsternisTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeGRAVEWORM - When Daylight's GoneFINSTERFORST - WeltenkraftORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoGOATMOON - VarjotVALLENDUSK - VallenduskELDRIG - Urlagarne

D'autres albums d'ambiance Celtique recommandés

BELENOS - Chemins de souffranceHEOL TELWEN - An Deiz RuzBRAN BARR - SidhBELENOS - SpicilegeVALUATIR - ITHE WOLVES OF AVALON - Carrion Crows Over CamlanMORRIGAN - CeltsPROPHECY - Heathen Years

Partager cette chronique

Autres chroniques